logo portailOrganiser le dialogue
Se connecter

Pratiques +

Formation

Présentez une étape de votre parcours de formation que vous souhaitez faire apparaître dans votre CV citoyen (diplômes de l’enseignement secondaire ou  supérieur, formations initiales ou continues)

NomPrénomquestionnaireDate
1
Diplôme d'Etudes Approfondies en biologie et physiologie végétale, option physiologie végétale appliquée
03/03/2013
2
Université Pierre et Marie Curie paris VI
03/03/2013
3
Spécialisation en physiologie Végétale
03/03/2013
4
1981-10-1
03/03/2013
5
1982-09-1
03/03/2013
6
"un résultat négatif n'est pas un échec mais un retour d'expérience qui permet à partir de l'analyse de progresser " Réalisation de veille technique et scientifique en anglais Gestion de projet analyse et synthèse de documents scientifiques, des résultats obtenus Mise en oeuvre d'une méthodologie Analyse des résultats et interprétation Réalisation d'un rapport Préparation d'une soutenance Présentation face à un jury d'une soutenance Développement de la curiosité intellectuelle depuis ma 1ère année de faculté jusqu'à l'obtention de ce diplôme Ces 5 années d'études me servent encore aujourd'hui dans le cadre de mes activité professionnelles: veille, analyse et synthèse d'informations recueillies, observation, formulation d'hypothèses et vérification , la gestion de projet
03/03/2013
7
Paris VI
03/03/2013
8
Biologie et physiologie végétale
03/03/2013
9
formateur et animateur en gymnastique volontaire
08/06/2013
10
FFEPGV
08/06/2013
11
Je devais être capable d'animer une séance de gymnastique volontaire
08/06/2013
12
1985
08/06/2013
13
1985
08/06/2013
14
animation de groupe et acquisition des techniques d'animation de groupe prise en compte de chaque personne et de ses contraintes planification d'une séance de formation avec définition des objectifs pour chaque module Préparation d'une séance de formation analyse de ma pratique et de mon mode de fonctionnement pour améliorer mon intervention formation aux gestes d'urgence formation sous forme de séminaire sur quelques jours
08/06/2013
15
Manche
08/06/2013
16
animation de formation
08/06/2013
17
technicien superieur en organisation et gestion de la qualité
13/06/2014
18
CESI
13/06/2014
19
formation des professionnels dans une démarche amélioration continue prenant en compte l'ensemble des parties concernées
13/06/2014
20
2000-10-15
13/06/2014
21
2002-10-15
13/06/2014
22
obtention du certificat auditeur 1ere et seconde partie Intégration du sens d'une démarche "qualité totale": satisfaction des parties prenantes, résultat, feed-back et mise en oeuvre Maîtrise des outils de la qualité (procedure, cartographie de processus..) Le calcul du cout de la qualité la gestion de projet communication animation de groupe et entretien individuels formation de formateurs formation à l'audit réalisation d'un audit réalisation d'une intervention sur le thème "oser travailler heureux, mythe ou réalité? lien avec le déploiement d'une démarche d'amélioration continue ( à partir du livre "oser travailler heureux" de J.Salomé et C. Potié, de la norme ISO 9004 et d'échange avec des qualiticiens ).L'objectif était de montrer comment une démarche d'amélioration continue s'appuyant sur une certification de type ISO 9001 pouvait faciliter le développement de la motivation et de l'implication du personnel. L'intérêt d'une telle démarche: partager une vision et un objectif commun, mobiliser tous les acteurs dans l'atteinte de cet objectif, responsabiliser ( et non culpabiliser) les personnes concernées, montrer comment chacun intervient dans le développement de l'entreprise. Montrer également l'importance du dialogue entre les différentes parties et du bien-être social dans le développement des performances de l'entreprise
13/06/2014
23
Caen
13/06/2014

Loisirs

Présenter une activité de loisir que vous avez pratiqué et que vous souhaitez faire figurer dans votre CV citoyen

NomPrénomquestionnaireDate
1
Nage
16/10/2012
2
Rennes
16/10/2012
3
Sport
16/10/2012
4
2012-10-04
16/10/2012
5
16/10/2012
6
16/10/2012
7
16/10/2012
8
Écriture
16/10/2012
9
AGORA VOX
16/10/2012
10
Journalisme
16/10/2012
11
2007-06-16
16/10/2012
12
16/10/2012
13
Modérateur et auteur
16/10/2012
14
Journalisme, Génie
16/10/2012

Dons d'argent

Quelles causes et associations soutenez vous financièrement ?

Afin de diffuser la culture de la philanthropie : faîtes savoir à tous que vous aidez financièrement des grandes causes et des organisations associatives !

NomPrénomquestionnaireDate
1
Restos du Coeur
12/11/2007
2
12/11/2007
3
200
12/11/2007
4
30/6/2007
12/11/2007
5
Croix-Rouge Française
30/11/2007
6
Les restos du coeur
30/11/2007
7
Restos du Coeur
04/12/2007
8
200
04/12/2007
9
janvier 2007
04/12/2007
10
Tibetan Children's Village
13/12/2007
11
Parrainage d'Enfants de réfugiés tibétains en Inde du Nord
13/12/2007
12
25 ?
13/12/2007
13
Mensuel
13/12/2007
14
Projets + Actions
08/02/2008
15
Développement de la région sahelienne du Burkina Faso
08/02/2008
16
125 ?
08/02/2008
17
15 01 08
08/02/2008
18
Grégory Lemarchal
19/02/2008
19
19/02/2008
20
19/02/2008
21
19/02/2008
22
Téléthon
19/02/2008
23
Association du Père Ceyrac
14/03/2008
24
50
14/03/2008
25
octobre 2007
14/03/2008
26
Sidaction
08/04/2008
27
10
08/04/2008
28
2008
08/04/2008
29
Association entrepreneurs de la cité
08/07/2008
30
Protéger des personnes défavorisées créatrices de leur propre emploi
08/07/2008
31
1 000 ?
08/07/2008
32
4 mars 2008
08/07/2008
33
Les restos du coeur
30/09/2009
34
30/09/2009
35
30/09/2009
36
30/09/2009
37
Claire Amitié
05/10/2009
38
Clair Logis International
05/10/2009
39
1500
05/10/2009
40
2009
05/10/2009
41
Clair Logis
06/11/2009
42
Clair Logis International
06/11/2009
43
2500 €
06/11/2009
44
2007- 2008-2009
06/11/2009

Dons en nature

A qui faites vous des dons en nature ?

Afin de diffuser la culture de la philanthropie : faîtes savoir à tous que vous aidez des grandes causes et des organisations associatives par des dons en nature !

NomPrénomquestionnaireDate
1
Odissée
09/10/2007
2
Informatisation
09/10/2007
3
09/10/2007
4
09/10/2007
5
09/10/2007
6
09/10/2007
7
Aide et Action
27/08/2008
8
l'éducation de qualité pour tous
27/08/2008
9
parrainage
27/08/2008
10
l'estime donnée n'a pas de prix
27/08/2008
11
tous les mois depuis 1997
27/08/2008
12
27/08/2008

Engagement associatif

Faites connaître vos engagements associatifs, don de temps, compétences, connaissances, responsabilités et/ou missions assumées

Vous êtes ou avez été bénévole ou élu au sein d'un organisme associatif ? Vous avez été missionné pour assumer une responsabilité pour le compte et au nom d'une association ? Faites connaître vos engagements associatifs pour montrer l'exemple et diffuser une culture de l'engagement citoyen et associatif !

NomPrénomquestionnaireDate
1
Odissée
14/01/2008
2
Membre du comité philanthropie
14/01/2008
3
14/01/2008
4
14/01/2008
5
14/01/2008
6
14/01/2008
7
14/01/2008
8
Odissée
19/06/2008
9
Trésorier
19/06/2008
10
19/06/2008
11
19/06/2008
12
19/06/2008
13
19/06/2008
14
9 juin 2008
19/06/2008
15
19/06/2008
16
Agefiph
19/06/2008
17
Président
19/06/2008
18
19/06/2008
19
19/06/2008
20
19/06/2008
21
19/06/2008
22
19/06/2008
23
19/06/2008
24
Promethee
07/01/2008
25
Membre du conseil d'administration
07/01/2008
26
07/01/2008
27
07/01/2008
28
07/01/2008
29
07/01/2008
30
07/01/2008
31
07/01/2008
32
Fondation de France
10/10/2007
33
Conseil en marketing Internet
10/10/2007
34
10/10/2007
35
10/10/2007
36
10/10/2007
37
10/10/2007
38
10/10/2007
39
Chaine de l'Espoir
10/10/2007
40
Marketing, communication, stratégie Internet
10/10/2007
41
10/10/2007
42
1 jour par semaine
10/10/2007
43
10/10/2007
44
10/10/2007
45
10/10/2007
46
Copyright
04/10/2007
47
Présidente
04/10/2007
48
04/10/2007
49
04/10/2007
50
04/10/2007
51
04/10/2007
52
04/10/2007
53
04/10/2007
54
OSE
11/10/2007
55
Membre du Conseil d'administration
11/10/2007
56
11/10/2007
57
11/10/2007
58
11/10/2007
59
11/10/2007
60
Eté 2007
11/10/2007
61
11/10/2007
62
Odissée
12/10/2007
63
Expert juridique du droit des fondations
12/10/2007
64
12/10/2007
65
12/10/2007
66
12/10/2007
67
12/10/2007
68
12/10/2007
69
Fondation d'entreprise CODIP pour l'Enfance
07/01/2008
70
07/01/2008
71
Mécénat de compétences : conseil juridique
07/01/2008
72
07/01/2008
73
07/01/2008
74
07/01/2008
75
07/01/2008
76
07/01/2008
77
Humanitrad
07/12/2007
78
Association 1901 déclarée d'intérêt général
07/12/2007
79
Organisation de missions d'enseignement et de soins de santé primaire auprès de minorités ethniques et populations défavorisées
07/12/2007
80
07/12/2007
81
Environ quatre mois par an
07/12/2007
82
Enrichissement de mes connaissances médicales et humaines, découverte d'un pont unissant les différentes médecines traditionnelles
07/12/2007
83
2003
07/12/2007
84
A Dieu ne plaise !
07/12/2007
85
Conseil de quartier
17/10/2008
86
Membre permanent
17/10/2008
87
Participation à la réflexion collective
17/10/2008
88
2004
17/10/2008
89
2004
17/10/2008
90
17/10/2008
91
17/10/2008
92
17/10/2008
93
17/10/2008
94
Comité départemental Dordogne Agenais F.S.C.F
15/07/2008
95
PRESIDENTE
15/07/2008
96
AIDE A LA FORMATION DES ANIMATEURS, JUGES, DIRIGEANTS
15/07/2008
97
MFR
07/03/2008
98
CREA
11/03/2008
99
partenaire
11/03/2008
100
chargé de communication et developpement , recherche de fonds
11/03/2008
101
11/03/2008
102
OSMB
11/03/2008
103
ex- president
11/03/2008
104
recherche de fonds
11/03/2008
105
11/03/2008
106
Esprit Montagne
11/03/2008
107
vice-président
11/03/2008
108
sensibilisation des jeunes aux risques en montagne
11/03/2008
109
11/03/2008
110
Emmaeus Défi
14/03/2008
111
bénévole
14/03/2008
112
vendeuse au bric à brac de Paris
14/03/2008
113
14/03/2008
114
janvier 2008
14/03/2008
115
Musique Action Puget
21/03/2008
116
Adhérent
21/03/2008
117
Promouvoir les artistes
21/03/2008
118
21/03/2008
119
27/10/1995
21/03/2008
120
Création asso de chercheurs d'emploi
07/04/2008
121
Imagination, initiative
07/04/2008
122
07/04/2008
123
Bonne réactivité face aux problémes
07/04/2008
124
Février 1995
07/04/2008
125
Avril 2005
07/04/2008
126
Pastt
08/04/2008
127
8h par semaine, deux réunions de travail, compte rendu d'entretien avec les entreprises, prises de rendez-vous
07/04/2008
128
MEDIATRICE SOCIAL-SANTE PUBLIQUE
08/04/2008
129
SOUTIEN ORIENTATION DEMARCHES SOCIO SANITAIRES ET SOCIO JURIDIQUES PERSONNES ETAT PRECARIT
08/04/2008
130
08/04/2008
131
2002
08/04/2008
132
AFPEJ
10/07/2008
133
secrétariat
10/07/2008
134
classement des comptes-rendus, suivi des adhésions
10/07/2008
135
le fonctionnement d'une structure importante, les relations institutionnelles et politiques
10/07/2008
136
Présidence
09/07/2008
137
animation d'une équipe, dynamique de projet...
09/07/2008
138
Association Educative Culturelle et de Loisirs Sportifs de La Montagne haut-marnaise
09/07/2008
139
montage de dossiers à présenter aux partenaires, coordination d'une équipe d'animateurs de salariés
09/07/2008
140
Amicale Laïque de Les Lèches
09/07/2008
141
Trésorier coopérative scolaire
09/07/2008
142
Sprinter club Bourg les Valence
31/05/2008
143
PRESIDENT
31/05/2008
144
j'ais installé autour de moi une équipe de bénévoles dans les différentes action mis en place
31/05/2008
145
31/05/2008
146
Environ 10 heures par semaine
31/05/2008
147
Le management associatif
31/05/2008
148
2004
31/05/2008
149
31/05/2008
150
ACBS
09/07/2008
151
Conseil en développement et en gestion
09/07/2008
152
Mise en relation avec des partenaires institutionnels et associatifs
09/07/2008
153
Management et animation de réunions
09/07/2008
154
LPO
08/07/2008
155
Dir Com
08/07/2008
156
Prospection des entreprises
08/07/2008
157
Odissee
19/06/2008
158
Secrétaire
19/06/2008
159
19/06/2008
160
19/06/2008
161
19/06/2008
162
19/06/2008
163
19/06/2008
164
19/06/2008
165
Odissée
19/06/2008
166
Vice président
19/06/2008
167
19/06/2008
168
19/06/2008
169
19/06/2008
170
19/06/2008
171
19/06/2008
172
19/06/2008
173
Odissée
19/06/2008
174
Vice président
19/06/2008
175
19/06/2008
176
19/06/2008
177
19/06/2008
178
19/06/2008
179
9 juin 2008
19/06/2008
180
19/06/2008
181
Odissée
19/06/2008
182
Membre du Conseil d'Administration
19/06/2008
183
19/06/2008
184
19/06/2008
185
19/06/2008
186
19/06/2008
187
9 juin 2008
19/06/2008
188
19/06/2008
189
Odissée
19/06/2008
190
Membre du Conseil d'Administration
19/06/2008
191
19/06/2008
192
19/06/2008
193
19/06/2008
194
19/06/2008
195
9 juin 2008
19/06/2008
196
19/06/2008
197
Association Santé Publique
29/06/2008
198
Responsable des volontaires/bénévoles Nancy
29/06/2008
199
Ecoute pro-active, animation d'équipes, rédaction de compte-rendus et de dossiers liés à la santé publique
29/06/2008
200
29/06/2008
201
2 années, moyenne de 8h/hedbo, et 1 mois à temps complet lors du festival d'Avignon.
29/06/2008
202
Animation d'équipe
29/06/2008
203
1996
29/06/2008
204
1998
29/06/2008
205
Comité Départemental de Natation
01/07/2008
206
Présidence
01/07/2008
207
Disponibilité- arbitre -informatique
01/07/2008
208
contactdirec avec les jeunes- comptabilité-notion de droit
01/07/2008
209
Comité Départemental de Spéléologie de l'Aude
01/07/2008
210
Président
01/07/2008
211
Du temps et du dévouement
01/07/2008
212
Du temps et du dévouement
01/07/2008
213
ASVEC
02/07/2008
214
Trésorier
02/07/2008
215
Gestion Financière, Gestion de Projet, Formation
02/07/2008
216
CNL35
02/07/2008
217
accueil juridique logement-consommation Représentation auprès des pouvoirs publics : eau, services publics, environnement, logement HLM...
02/07/2008
218
juridiques et militantes
02/07/2008
219
développement de ces deux pôles
02/07/2008
220
Ligue de l'enseignement
02/07/2008
221
Membre du Conseil d'Administration, Bureau
02/07/2008
222
ecoute, echange, mise en réseau
02/07/2008
223
Ar Rouedou Glas
02/07/2008
224
Vice-Présidente
02/07/2008
225
Corbières Orientation Occitanie Raid Evasion (COORE)
02/07/2008
226
Président
02/07/2008
227
Confederation Nationale du Logement
02/07/2008
228
PRESIDENT DEPARTEMENTAL, REGIONAL, CA NATIONAL
02/07/2008
229
ADAFF
03/07/2008
230
administrateur
03/07/2008
231
professionnelles
03/07/2008
232
ORGANISATION, INITIATIVES, ETUDES, INTERVENTIONS PUBLIQUES, MISE EN RESEAU, ANIMATION, RESPONSABILITE
02/07/2008
233
RESPONSABILITES, REUNION AVEC AUTORITE ADMINISTRATIVES, PRISE DE PAROLE, REDACTION DE TEXTE, COMPTE RENDU..
02/07/2008
234
réseau
03/07/2008
235
Fédération Française de Go
03/07/2008
236
Secrétaire
03/07/2008
237
Pilotage, Communication, Informatique
03/07/2008
238
Graine Ile de France
03/07/2008
239
Rédaction et mise en page du bulletin du réseau
03/07/2008
240
PAO, maquettage, rédaction, mise en réseau
03/07/2008
241
Connaissance du réseau
03/07/2008
242
Cler Amour et Famille
04/07/2008
243
Conseillère conjugale
04/07/2008
244
les compétences d'une CCF
04/07/2008
245
celles d'une CCF
04/07/2008
246
Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne
04/07/2008
247
Pas de délégation, mais agrément multisport du Ministère. Gestion de refuges en haute montagne
04/07/2008
248
Gestion des sports de montagne dans toutes les dimensions. Comptable. Informatique. Communication. Education. Environnement. Liste de compétence trop importante à détailler ici...
04/07/2008
249
Z Compagnie
04/07/2008
250
Trésorier
04/07/2008
251
Finances et comptabilité
04/07/2008
252
La Fédération s'améliore du point de vue de la communication. Si elle devait attendre des contributions d'une entreprise, c'est sur ce point qu'elle pourrait chercher..
04/07/2008
253
Culture Bio
05/07/2008
254
vice-président
05/07/2008
255
animation, communication, connaissance des contenus
05/07/2008
256
dynamique de groupe/ relations avec pouvoirs publics/
05/07/2008
257
ARCADE
06/07/2008
258
Président
06/07/2008
259
Eclaireurs Neutres de France
07/07/2008
260
Commissaire Général
07/07/2008
261
Management d'équipe
07/07/2008
262
Management, Organisation, Comptabilités, Stratégies, créatino de groupe
07/07/2008
263
MJC Ermont
07/07/2008
264
Président
07/07/2008
265
Gestion
07/07/2008
266
Gestion
07/07/2008
267
Terre des Montagnes
07/07/2008
268
PRESIDENT
07/07/2008
269
Ligue d'Escrime de l'Académie de Paris (LEAP)
07/07/2008
270
Trésorier général
07/07/2008
271
Comté départemental de l' OISE de tennis
07/07/2008
272
Gestion, financement, direction générale, gestion du personnel, développement, communication.
07/07/2008
273
présidence
07/07/2008
274
Restos du Coeur
07/07/2008
275
responsable d'un projet dépatemental
07/07/2008
276
chef de projet en organisation
07/07/2008
277
aucune
07/07/2008
278
CIDJ (Centre d'Information et de Documentation Jeunesse)
07/07/2008
279
Secrétaire Général
07/07/2008
280
gestion politique et stratégique
07/07/2008
281
BEAUCOUP
07/07/2008
282
Fairplaylist
08/07/2008
283
responsable commerce équitable
08/07/2008
284
Expertise commerce équitable, montage de projet
08/07/2008
285
Connaissance du milieu culturel
08/07/2008
286
CDOCO
08/07/2008
287
president
08/07/2008
288
negociation de subventions
08/07/2008
289
les rouages des collectivités teritoriales
08/07/2008
290
Les flèches pourpres
08/07/2008
291
président, entraineur
08/07/2008
292
Mjc gourdon
09/07/2008
293
direction
09/07/2008
294
Objectif téléthon Magnycois
09/07/2008
295
trésorière
09/07/2008
296
Fonctionnement de l'AFM, du Téléthon national...
09/07/2008
297
Mise en place de spectacles pour le Téléthon, tenue des comptes pour l'association, partenariat
09/07/2008
298
Apprendre par l'expérience
09/07/2008
299
Président
09/07/2008
300
Organisation pédagogique, Stratégie de développement, réseau institutionnel, contrôle des comptes
09/07/2008
301
compétences et connaissances pédagoqigues, expériences des réseaux de décision en Franc et en Europe, Proets européens...
09/07/2008
302
Association des amis de la petite étoile
09/07/2008
303
DIRECTION
09/07/2008
304
Association de Soutien à Ashalayam
09/07/2008
305
gestion et développement de l'antenne de soutien du Nord
09/07/2008
306
gestion de projet / suivi administratif / communication
09/07/2008
307
Maison de sante protestante
09/07/2008
308
tresorière
09/07/2008
309
la competence de mon activite professionnelle en tant que directrice de foyers de jeunes travailleurs
09/07/2008
310
réhabilitation de structures
09/07/2008
311
L'enfant bleu - Enfance maltraitée
09/07/2008
312
Présidente
09/07/2008
313
écoute - suivi des dossiers - mise en place de la prévention et de la formation dans les écoles
09/07/2008
314
Commerciales
09/07/2008
315
Département éducatif de la jeunesse.
09/07/2008
316
trésorier
09/07/2008
317
AJS, Le Bon Emploi de la Solidarité
09/07/2008
318
Coordination d'actions, alimentation du réseaux, mise en oeuvre de projets
09/07/2008
319
Francas
09/07/2008
320
présidence
09/07/2008
321
organisationnelles, en gestion des relations humaines, dans la conduite de projets
09/07/2008
322
en gestion comptables et en gestion des payes
09/07/2008
323
Comité Régional Olympique et Sportif d'Aquitaine
09/07/2008
324
Présidence
09/07/2008
325
Celles de ma participation à des associations sportives depuis 1967
09/07/2008
326
Celles de la gestion des projets et des groupes humains
09/07/2008
327
Zy'va
09/07/2008
328
Encadrement d'activités éducatives, montages de projet, recherche de partenaires
09/07/2008
329
Gestion de projet et d"équipe
09/07/2008
330
09/07/2008
331
09/07/2008
332
09/07/2008
333
Travail d'équipe avec public issu des quartiers, relations humaines et gestion des ressources humaines
09/07/2008
334
Page Ouverte
09/07/2008
335
membre du CA
09/07/2008
336
ce que je sais
09/07/2008
337
aucune
09/07/2008
338
Fil et la Guinde
09/07/2008
339
membre du CA
09/07/2008
340
Diffusion des activités culturelles
09/07/2008
341
meilleure connaisance du réseau culturel
09/07/2008
342
MJC des Fleurs Saragosse
09/07/2008
343
DIRECTION
09/07/2008
344
DRH, communication, coordination d'evenementiels, etc.
09/07/2008
345
tout le cadre legislatif lié à la gestion d'un accueil de jeunes
09/07/2008
346
France Bénévolat à nantes
09/07/2008
347
président
09/07/2008
348
animation d'équipe, communication, informatique, management
09/07/2008
349
aucune, mais je les ai toutes utilisées différemment
09/07/2008
350
10200Z'Images
10/07/2008
351
animation
10/07/2008
352
interventions pédagogiques vidéo et musique
10/07/2008
353
Information Jeunesse 92
10/07/2008
354
Coordination
10/07/2008
355
comptabilité
10/07/2008
356
Scn Twirling
10/07/2008
357
Animation d'un réseau, développement d'outils de communication, échanges de pratiques
10/07/2008
358
responsable technique - diverses taches administratives
10/07/2008
359
Amitiés Sans Frontières
10/07/2008
360
PRESIDENT
10/07/2008
361
INFORMATIQUE, recherche de renseignements, accompagnement de la population en diffuculté,
10/07/2008
362
perfectionnement dans l'informatique et des connaissance juridiques
10/07/2008
363
secrétaire-adjoint
10/07/2008
364
juridiques et contrôle
10/07/2008
365
Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture ((ACAT)
11/07/2008
366
Secrétaire du groupe local
11/07/2008
367
éducation aux droits de l'homme devant tout public, participation aux manifestations locales (stand, jeux)
11/07/2008
368
pédagogique (pour intéresser en particulier les élèves du CM2 à Terminales)
11/07/2008
369
Comité bouliste départemental de la Dordogne
11/07/2008
370
secrétariat général
11/07/2008
371
organisation de la saison sportive planing des compétitions
11/07/2008
372
gestion informatique des licenciés
11/07/2008
373
Association Point Jeunes
11/07/2008
374
prévention spécialisée
11/07/2008
375
Compréhension de l'interculturel et du partenariat international
11/07/2008
376
Echiquier Henri IV
11/07/2008
377
écoute,suivi éducatif, anilmation, montage de projets internationaux de jeunes, animation d'un réseau de partenaires
11/07/2008
378
tresorerie, communication, organisation et co animation
11/07/2008
379
informatique, graphiste, conduite de projet
11/07/2008
380
comptabilité
11/07/2008
381
Club de Plongée de Chaumont en Vexin
11/07/2008
382
Président et moniteur de plongée
11/07/2008
383
Aprentissage de la plongée et passage de brevets
11/07/2008
384
Monitorat
11/07/2008
385
Les petits peut on
11/07/2008
386
présidente
11/07/2008
387
managment,recrutement,gestion (humaine et comptable)
11/07/2008
388
connaissance et gestion structure associative, législation de travail, gestion
11/07/2008
389
Thalassante Estaque Riaux
11/07/2008
390
Presidence
11/07/2008
391
Developpement Animation Communication Montage de projets Dossiers de demande de financement Comptabilite Liaisons avec les partenaires etc ...
11/07/2008
392
Comptabilite Dossiers de subventions
11/07/2008
393
Judo club Vendolois-USV
12/07/2008
394
TRESORIER
12/07/2008
395
Gestion financière
12/07/2008
396
Gestion administrative d'une association loi 1901
12/07/2008
397
Association Latin'A
15/07/2008
398
secrétaire
15/07/2008
399
administration d'une association
15/07/2008
400
organisation d'evènement
15/07/2008
401
Association la Mie de pain
15/07/2008
402
bénévole
15/07/2008
403
Odyssée du cirque
15/07/2008
404
membre du bureau
15/07/2008
405
organisation structurelle
15/07/2008
406
Bénévole Présidente Secouriste Technicienne de catastrophe
17/07/2008
407
Action secours oxygène Formation en secourisme et dispositifs de secours de manifestations sportives et ou culturelles (depuis 1996)
17/07/2008
408
Création de l'association et gestion administrative + présence en poste de secours
17/07/2008
409
17/07/2008
410
Gestion administrative plus lourde lorsqu'il y a des demandes de postes de secours de 3H à 10H semaine
17/07/2008
411
Formation continue constante
17/07/2008
412
1996 à sa création
17/07/2008
413
17/07/2008
414
ÉCohérence
09/10/2008
415
Président
09/10/2008
416
09/10/2008
417
30 h par semaine
09/10/2008
418
Management, comptabilité
09/10/2008
419
Management, communication (multimédia, PAO, internet), recherche et développement, animations (concertation, ateliers théâtre), comptabilité
09/10/2008
420
Mars 2007
09/10/2008
421
09/10/2008
422
Les Echomédiens
09/10/2008
423
Vice-Président
09/10/2008
424
Managment d'équipe et de projet, communication multimédia et online, création théâtrale
09/10/2008
425
09/10/2008
426
10 h par semaine
09/10/2008
427
Managment d'équipe, création théâtrale
09/10/2008
428
Janvier 2005
09/10/2008
429
09/10/2008
430
Nord Sud Développement
09/10/2008
431
Bénévolat
09/10/2008
432
graphisme, conseil en cohérence pour un développement durable
09/10/2008
433
09/10/2008
434
10 h / mois
09/10/2008
435
09/10/2008
436
Avril 2006
09/10/2008
437
09/10/2008
438
Vol en Bleau Badminton
15/10/2008
439
Bénévolat en coordination
15/10/2008
440
Coordonner les missions de chaque bénévoles en établissant des échéanciers et des fiches de missions
15/10/2008
441
15/10/2008
442
Organisationnel, management et rédactionnel avec les outils de bureautique
15/10/2008
443
utilisation d'outils informatique telle que la création de site internet, relationnelle
15/10/2008
444
15/10/2008
445
15/10/2008
446
Résonnances Humanitaires (RH) et Café de l'Avenir
28/11/2008
447
RH : Accompagnement bénévole de personnes en retour de missions humanitaires pour les aider à construire un projet professionnel en France. Café de l'Avenir : accompagnement bénévoles de jeunes diplomés pour les aider à trouver un premier emploi (cv, prép
28/11/2008
448
cf type d'engagement
28/11/2008
449
2005
28/11/2008
450
28/11/2008
451
Ecoute, questionnement, outils d'accompagnement, de motivations...
28/11/2008
452
28/11/2008
453
ouverture à d'autres horizons, mettre à profit mes compétences auprès des jeunes confrontés à des situations difficiles (recherche d'emploi, recherche d'identité professionnelle...)
28/11/2008
454
Enfants Rois
28/11/2008
455
bénévolat
28/11/2008
456
réalise les rêves d'enfants malades
28/11/2008
457
Avril 2006
28/11/2008
458
04/2006
28/11/2008
459
prospection, relations avec les familles d'enfants, communication
28/11/2008
460
gestion d'une association humanitaire
28/11/2008
461
Centre Berry Animation et Découvertes
30/11/2008
462
car j'aime réaliser les rêves et encore + de ce qui sont malades ou n'ont pas toute la vie devant
28/11/2008
463
Administrateur bénévole
30/11/2008
464
Gérer, organiser, prévoir
30/11/2008
465
15 août 2005
30/11/2008
466
15/08/2005
30/11/2008
467
30/11/2008
468
comptabilité
30/11/2008
469
défendre le patrimoine bati et non bati
30/11/2008
470
Résonances Humanitaires
02/12/2008
471
Bénévolat
02/12/2008
472
juillet 2005
02/12/2008
473
07/2005
02/12/2008
474
02/12/2008
475
02/12/2008
476
Café de l'Avenir
02/12/2008
477
Apporter mes compétences à des personnes en difficulte et aussi accroître mon expérience. Faire en sorte que lse entreprises comprennent que ces profils sont sources de richesse en compétences
02/12/2008
478
Bénévolat
02/12/2008
479
Septembre 2008
02/12/2008
480
09/2008
02/12/2008
481
02/12/2008
482
02/12/2008
483
Aider des jeunes diplomés à trouver leur voie. Faire en sorte qu ela société profite mieux de leurs compétences
02/12/2008
484
Enfants Espoir
27/01/2009
485
MISSIONS AU SENEGAL
27/01/2009
486
CONTENEUR DE MATERIEL SCOLAIRE ET MEDICAL - AIDE AUX ECOLES - MISE EN PLACE DE GIE AVEC LES FEMMES
27/01/2009
487
1998
27/01/2009
488
1998
27/01/2009
489
MON EXPERIENCE EN COMPTABILITE - GESTION ENTREPRISE
27/01/2009
490
J'AIME L'AFRIQUE - JE VOULAIS LES AIDER
27/01/2009
491
SAVOIR METTRE EN PLACE DES MISSIONS PLUS IMPORTANTES POUR APPORTER DES STRUCTURES DANS LES VILLAGES
27/01/2009
492
Restos du Coeur
23/03/2009
493
bénévole préparation petit déjeuner, distribution alipmentaire
23/03/2009
494
ne travaillant plus je suis disponible pour venir en aide aux personnes fragiles ayant besoin de moi
23/03/2009
495
début 2003
23/03/2009
496
03/2003
23/03/2009
497
ma disponibilité , les écouter, les diriger si le besoin se fait sentir auprès des enfants
23/03/2009
498
Sidaction
23/03/2009
499
23/03/2009
500
23/03/2009
501
fomations diverses, sur l'agressivité (de la naissance jusqu'à l'adulte) suivre l'évolution de chaque personne si possible
23/03/2009
502
pouvoir aider les gens dans le désarroi, trop de enfants ont besoin d'amour et de chaleur, AIDER c'est important
23/03/2009
503
23/03/2009
504
23/03/2009
505
23/03/2009
506
23/03/2009
507
Case
30/09/2009
508
Entraîneur sportif
30/09/2009
509
2001
30/09/2009
510
2003
30/09/2009
511
30/09/2009
512
30/09/2009
513
Participer bénévolement à l'entraînement d'une équipe de niveau poussin
30/09/2009
514
30/09/2009
515
Membre bienfaiteur - Bénévolat - Conférencière-Guide
12/01/2010
516
1985
12/01/2010
517
1985
12/01/2010
518
SEADACC 'Société d'Études et d'Aménagement des Anciennes Carrières des Capucins
12/01/2010
519
Acquérir une connaissance très poussée de l'histoire de la pierre à bâtir de la ville de Paris. Faire découvrir un patrimoine souterrain exceptionnel à des profanes.
12/01/2010
520
Pédagogie, méthode, rigueur, enthousiasme, bonne humeur...
12/01/2010
521
Patience, approfondissement sans fin du sujet...
12/01/2010
522
Par passion et désir de transmettre, faire vibrer et ouvrir des champs nouveaux.
12/01/2010
523
UNITAIR ( en cours )
10/09/2010
524
Avion humanitaire
10/09/2010
525
Un avion
10/09/2010
526
10/09/2010
527
Missions humanitaires passées pilotes professionnels bénévoles synergies pour partage des coûts ni mercantilisme ni lucrativité extrême-urgence
10/09/2010
528
non encore expérimenté - phase de création
10/09/2010
529
10/09/2010
530
MEDEF
24/09/2010
531
Membre du comité executif et du bureau du GPS (groupement des professions de service du Medef)
24/09/2010
532
promotion du secteur des services
24/09/2010
533
2005
24/09/2010
534
24/09/2010
535
24/09/2010
536
24/09/2010
537
24/09/2010
538
Syntec Etudes et Conseils
24/09/2010
539
Vice-Président
24/09/2010
540
Promotion du secteur et des métiers du conseil et des études
24/09/2010
541
24/09/2010
542
24/09/2010
543
24/09/2010
544
24/09/2010
545
Syndicat du Conseil en Recrutement/Syntec
24/09/2010
546
Administrateur (et Président de 1996 à 2001)
24/09/2010
547
Promotion, valorisation et défense du métier de conseil en recrutement
24/09/2010
548
1992
24/09/2010
549
24/09/2010
550
24/09/2010
551
24/09/2010
552
Agissons ensemble Maxipontains
29/09/2010
553
PRÉSIDENT
29/09/2010
554
PROJET DES TRAVAUX D'ASSAINISSEMENT ET ENCADREMENT DE LA JEUNESSE
29/09/2010
555
Je pratique ce métier depuis 1974 et j'ai voulu m'engager pour ma profession
24/09/2010
556
MAI 2010
29/09/2010
557
05/2010
29/09/2010
558
29/09/2010
559
29/09/2010
560
29/09/2010
561
Edelweiss
08/12/2010
562
2003
08/12/2010
563
08/12/2010
564
Centre d'entraide
29/04/2011
565
Creation d une école pour enfants et adolescents porteurs de handicaps TED et polyhandicapés
08/12/2010
566
- approche globale - pédagogique, éducative et de soins et transversale - professionnels, institutions, parents, centrée autour de l enfant et ses besoins - mixité des handicaps ( moyens et lourds ) et intégration avec le milieu ordinaire s inspirant de ce qui existe en Angleterre et en Allemagne et adaptés aux spécificités francaises.
08/12/2010
567
- Travail trans- disciplinaires - Mode projet avec sous groupes de travail - Implication des institutions ( DDASS et EN ) et collectivités locales ( CG ) - Bonnes pratiques realisées en France et à l étranger - Analyse des besoins - Implications en amont des expertises professionnelles
08/12/2010
568
- Connaissance du secteur associatif, medico -social, EN et des institutions, ministères - Adaptations des pratiques du privé au public, - importance du " Service" et de la dimension "Respect de l individu et de ses besoins" - Richesse des échanges et diversité de cultures et approches pour créer quelque chose de meilleur
08/12/2010
569
- Besoins importants - manque de places et structures d accueil en France Alexandra notre fille, Syndrome de Rett , est restée un an à la maison à notre retour de Londres , sans structure d accueil après 4 ans à l école à Londres - Trop peu d approches éducatives vis a vis des enfants ou adolescents porteurs de handicap lourds - malgré la Loi de 2005. Nous avons voulu partager notre expérience réussie en Angleterre ( 4 ans ) et en Allemagne ( 3 ans ) et l enrichir par rapport aux particularites francaises. Ceci aussi pour permettre une continuité de l approche éducative et d apprentissage à notre fille Alexandra. L IME / l école Quelque Chose en Plus dans les Hauts de Seine a depuis developpé une véritable approche d apprentissage globale qui porte ses fruits auprès des enfants et adolescents.
08/12/2010
570
président
29/04/2011
571
1997
29/04/2011
572
29/04/2011
573
action de bienfaisance: aide alimentaire et divers secours; solidarité internationale.
29/04/2011
574
distribution alimentaire aux plus démunis en partenariat avec la Banque Alimentaire du Rhone; aide au développement et secours divers.
29/04/2011
575
29/04/2011
576
29/04/2011
577
Mieux vivre dans le 8e
04/10/2012
578
Bénévole
04/10/2012
579
Organiser des fêtes des voisins chaque année
04/10/2012
580
2012-10
04/10/2012
581
04/10/2012
582
Organisation d'événement
04/10/2012
583
04/10/2012
584
Créer la solidarité entre voisins
04/10/2012
585
Comité de developpement local de la Vina
10/12/2012
586
SECRETAIRE GENERAL
10/12/2012
587
- Lancement des activités de l'association - organisation de l'assemblée générale élective
10/12/2012
588
2012-mars
10/12/2012
589
2013-mars
10/12/2012
590
Management : Consultation BtoB des personnes ressources dans les différents arrondissements Facilitation et communication m'ont servi pour la réalisation et le lancement des activités de l'association
10/12/2012
591
j'ai acquis l’élaboration des TDR L’organisation et la présentation d'un plan d'action des gestions de la période transitoire de l'association
10/12/2012
592
les politiques parles du développement dans leur discours sans mettre en place les outils qui offrent ce développement d'où ma motivation de pouvoir créer un cadre commun où tous partagent une idée , dialoguent et participent à la réalisation de bien être des citoyens.
10/12/2012

Mécénat de Compétences

Donner des compétences sur son temps de travail

Afin de diffuser une culture de la philanthropie : faîtes connaître vos actions de mécénat de compétences !

NomPrénomquestionnaireDate
1
Apf
10/08/2008
2
aider les personnes en situations de handicap,dans tous les gestes de la vie quatidienne, etre la tierce personne d'une personne handicapée pendant ces vacances, etre aussi animateur, mettre en place les animations.....
10/08/2008
3
qualités relationnelles, sens du contact, joie de vivre , ........
10/08/2008
4
que l'aide à la personne est pour moi une vraie VOCATION.....;ma vocation
10/08/2008
5
Unicef
10/08/2008
6
faire promouvoir les actions de L'UNICEF aupres des ecoles
10/08/2008
7
pédagogie, patience, ..........................;
10/08/2008
8
celle de faire passé un message tres difficile auprès d'un public jeune ...tres jeune
10/08/2008
9
FACE Grand-Lyon et FACE Seine St-Denis (Fondation Agir Contre l'Exclusion)
29/10/2008
10
Parrain de personnes en situation de retour à l'emploi
29/10/2008
11
Accompagnement à l'emploi, mise en lien avec les entreprises (reseaux)
29/10/2008
12
Approfondissement de l'action tutorale, du parrainage, appréciation de la diversité dans le travail
29/10/2008
13
Résonances Humanitaires
02/12/2008
14
Accompagnement de personnes qui reviennent de missions humanitaires pour leur permettre de se reconnecter avec la société française et retrouver un emploi
02/12/2008
15
Coaching, bilan de compétences, rédaction et mise en forme du CV.
02/12/2008
16
Connaissance des problématiques de retour d'expatriés. Connaissance des Missions humanitaires. Connaissance des débouchés spécifiques pour ce type d'expérience.
02/12/2008
17
Café de l'Avenir
02/12/2008
18
Accompagnement de jeunes dipliomés en recherche d'emploi sous forme de speedating
02/12/2008
19
Coaching, bilan de compétences, rédaction et mise en forme du CV.
02/12/2008
20
Capacité d'écoute et adaptation à une succession de profils et de problématiques
02/12/2008
21
Groupement Bien Vieillir en Ile de France
16/03/2010
22
Administrateur
16/03/2010
23
réponse coordonnée aux besoins de la population vieillissante
16/03/2010
24
réglementation
16/03/2010
25
Granit
16/10/2012
26
Présentation publique
16/10/2012
27
Exposé
16/10/2012
28
Clarté, former
16/10/2012
29
2008-10-02
16/10/2012
30
2008-10-02
16/10/2012

Action citoyenne

Quelles sont vos actions citoyennes ?

Partagez vos meilleures actions citoyennes.

Quelle est leur forme ? Quels sont leurs objectifs et leurs résultats ? Comment est née votre idée et comment s'est construit votre projet ?

NomPrénomquestionnaireDate
1
Le changement de la mentalité de mon peuple
17/05/2014
2
la population entier www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
3
les responsable des eglise,la societé civile, et le parti politique www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
4
le trapeau,bande roll,casquette,polo, www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
5
les gens ne jette plus le papier dans la nature,la mentalite changer petit à petit www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
6
ma conscience deviens tranquille www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
7
la communication et tres important dans la vie www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
8
Espace populaire
17/05/2014
9
Association nationale des directeurs financiers et de contrôleurs de gestion (DFCG)
17/05/2014
10
parle de l'environnement sur la situation de mon pays www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
11
je multiplier encore le salaire des gens pour bien vivre:www.partisocialistecongolais.com merci Lu pour vous chez le socialiste Michel Kinua il a tenue sa parole. Voici les salaires des fonctionnaires congolais Toi qui vit au congo ces salaires ont un sens vraiment?? J attends vos commentaires merci LLD. Voici ce que le Parti Socialiste Congolais propose pour la paie des fonctionnaires de l'État de la RDC KINSHASA Grade/Kinshasa Barème/Base Secrétaire Général: 1000$ Directeur Général: 900$ Directeur: 800$ Chef de division : 700$ Chef de bureau: 650$ Attaché de bureau 1: 600$ Attaché de bureau 2: 550$ Agent de bureau 1: 500$ Agent de bureau 2: 450$ Agent Administratif 1: 400$ Agent administratif 2: 350$ Huissier: 300$
17/05/2014
12
je pense que ,l'homme à trouve la nature bien, dois aussi la laisse bien propre pour l'avenir de nos enfants www.partisocialistecongolais.com merci Lu pour vous chez le socialiste Michel Kinua il a tenue sa parole. Voici les salaires des fonctionnaires congolais Toi qui vit au congo ces salaires ont un sens vraiment?? J attends vos commentaires merci LLD. Voici ce que le Parti Socialiste Congolais propose pour la paie des fonctionnaires de l'État de la RDC KINSHASA Grade/Kinshasa Barème/Base Secrétaire Général: 1000$ Directeur Général: 900$ Directeur: 800$ Chef de division : 700$ Chef de bureau: 650$ Attaché de bureau 1: 600$ Attaché de bureau 2: 550$ Agent de bureau 1: 500$ Agent de bureau 2: 450$ Agent Administratif 1: 400$ Agent administratif 2: 350$ Huissier: 300$
17/05/2014
13
la premier fois à kinshasa www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
14
adhesion massive des femmes congolaise www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
15
par reflexion dans une colloque à bercy www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
16
moi même ,et je donner aux etudiants de l'universite www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
17
sensibilisée une masse des gens pour la bonne causse www.partisocialistecongolais.com
17/05/2014
18
Elèves de BEP du lycée professionnel Jules Raimu - Lauréat 2003
30/10/2006
19
Les premiers bénéficiaires sont sans aucun doute, sinon les pompiers eux-mêmes, pour le moins les populations où rayonne ce véhicule d'intervention, voué à la destruction sans cette action. En second lieu, les retombées non formulées au départ de l'action, concernent les acteurs de formation professionnelle et du tissu industriel puisque l'action a permis de jeter un éclairage particulier, novateur et participatif de leurs domaines respectifs.
30/10/2006
20
Au départ de l'action, était concerné uniquement une douzaine d'élèves regroupés autour de leur Professeur. Par la suite, l'implication et le soutien d'acteurs induits se sont étoffées par la participation notamment des personnels de l'établissement et des pompiers du Gard par leur aide technique constante, motivée par le savoir-faire de ces jeunes.
30/10/2006
21
30/10/2006
22
30/10/2006
23
30/10/2006
24
30/10/2006
25
Les diverses étapes de la remise en état du véhicule étaient celles habituellement enseignées lors de leur formation : diagnostiquer, réparer, respecter un planning, et travailler en toute sécurité.Le camion, qui était très endommagé, a été entièrement démonté : les élèves ont nettoyé, parfois réparé chaque pièce et remonté l'ensemble, à raison de 8 heures par personne et par semaine. La réparation s'est déroulée dans un temps record et à la satisfaction de tous. Les élèves s'étant montrés à la hauteur de cette responsabilité, deux nouveaux camions endommagés leur ont été confiés.
30/10/2006
26
Les impacts de ce projet ont été nombreux et de plusieurs niveaux : - Au niveau de la classe : Re-motivation de l'ensemble du groupe. Les élèves ont été beaucoup plus motivés par cet exercice que par aucun autre, certains élèves venaient en dehors des heures de cours pour prêter un coup de main. Les élèves se sont sentis utiles en réparant un camion qui sauve des vies. - Au niveau des autres classes : Incitation à proposer des projets - Au niveau des métiers « Manuels » : Démonstration qu'ils sont aussi épanouissants que les autres - Au niveau des Professionnels : Visite, intérêt et interventions accrues - Au niveau des élèves de Collèges : Informations positives des métiers manuels - En échange de leur effort, les pompiers ont offert aux élèves un stage de secourisme. L'impact de l'action a par ailleurs été immédiat et sans retenue puisque tous les observateurs externes se sont mobilisés autour du projet et nous ont fait connaître leur soutien sous diverses formes : - la presse locale par la médiatisation du projet (Midi Libre , France 3) - les professionnels liés à nos filières qui ont découvert notre dynamisme - l'Education Nationale par les venues successives du Recteur et de l'Inspecteur d'Académie - les élèves de collèges par leur présence importante lors de notre « Portes Ouvertes ».
30/10/2006
27
En premier lieu, au niveau de la section, la motivation a fait que le groupe s'est soudé grâce à cette responsabilité et que les relations avec le professeur sont devenues, du jour au lendemain, une relation d'intérêts communs et partagés. L'intérêt des élèves s'est ensuite porté sur la possibilité de concilier leur poursuite d'étude et la vocation de pompier professionnel ou volontaire. Le changement qui me semble venir en seconde position est sans aucun doute la découverte de l'épanouissement que peut susciter la pratique d'un métier dit manuel. En effet, ces élèves souvent considérés comme orientés par défaut vers des métiers peu gratifiants, ont démontré que porter un bleu de travail et exercer un métier manuel peut être valorisant.
30/10/2006
28
Réparation d'un camion de pompier endommagé par les inondations
30/10/2006
29
Citoyens
30/10/2006
30
30/10/2006
31
Les élèves de BEP du lycée professionnel Jules Raimu, la direction et des professeurs de l'établissement, et les sapeurs-pompiers.
30/10/2006
32
Gamins de l'Art Rue, association
30/10/2006
33
Des groupes de 15 à 30 personnes artistes ou animateurs sont mobilisés pour chaque « résidence » en France où à l'étranger. Le nombre de partenaires locaux impliqués dans ces opérations varient d'une ville à l'autre.
30/10/2006
34
Devant la catastrophe des inondations dans le département, les élèves des classes de BEP ont voulu conduire une action commune à la filière « Maintenance de Véhicules Industriels » qui mettrait en évidence leur volonté de venir en aide aux personnes touchées par les inondations par le biais de leurs capacités professionnelles. Il s'agissait de réparer un camion de pompiers endommagé lors des inondations.
30/10/2006
35
Si l'idée de départ, proposée par un parent, était simple, son implication pour les élèves devenait un gage de leur professionnalisme : prouver à tous qu'ils étaient devenus des professionnels de la maintenance, et que, devenus adultes, ils étaient capables d'initiatives et de décisions. L'action passait par l'implication de leur professeur, mais également par l'accord du Proviseur, et plus encore, par l'engagement et la confiance des Sapeurs-Pompiers du département. Ces 3 acteurs convaincus, une convention a été signée entre l'établissement et les pompiers du département pour la mise en ouvre du projet.
30/10/2006
36
Faisant suite à l'idée d'un parent, quelques élèves très motivés ont en un tour de main persuadé leurs camarades de faire un geste en faveur des sinistrés du département et en l'occurrence de proposer aux pompiers du Gard de remettre en état l'un de leurs véhicules inondés lors d'interventions. De l'idée à la réalisation le chemin était semé d'embûches mais la ténacité de ces jeunes a surmonté les obstacles en temps et en heure.
30/10/2006
37
Lors des inondations catastrophiques du Gard en septembre 2002, l'ensemble de la communauté éducative du lycée s'est sentie concerné par cette catastrophe. Si plusieurs opérations ont vu le jour, l'initiative de ces élèves est une démonstration de solidarité hors du commun et qui fera taire certaines langues vis à vis de la jeunesse actuelle.
30/10/2006
38
Entre 20 à 40 personnes dans chaque atelier, chaque résidence étant faite de 4 à 6 ateliers simultanés. Pour les école nos intervention se font avec un maximum de deux classe de 25 à 30 élèves. 100 à 150 personnes pour chaque repas de quartier et forum débat. Pour les spectacles de fin de résidence, le nombre de participants est variable suivant les manifestations. On peut ainsi dire que 40 000 personnes ont fréquenté les quartiers musiques depuis que nous existons. Les résidences de création réservées aux jeunes qui ont une pratiques artistiques affirmée touchent entre 25 et 50 jeunes créatifs culturels. Il s'agit en premier lieu d'aider ces jeunes dans leur processus de professionnalisation et de leur permettre, par un processus d'échange de savoirs fondé sur l'oralité et le principe d'apprentissage « sur le tas », d'élever leur niveau de connaissances tant sur le plan artistique que social.
30/10/2006
39
30/10/2006
40
30/10/2006
41
30/10/2006
42
30/10/2006
43
Dans les villes où nous intervenons, les responsables de projet locaux qui sont souvent adhérents de l'association organisent la mise en place de notre dispositif d'échange (ateliers de pratiques artistiques, repas de quartier, forums débats et ouvre collective finale). Tous nos échanges sont préparés par des réunions de comité de pilotage réunissant les associations d'habitants, les structures de proximité, les élus ou leurs représentants.
30/10/2006
44
Sur le plan social, tout en élevant le niveau général de connaissances, cet échange convivial donne aux jeunes des outils de réflexion leur permettant une meilleure appréhension de leur situation sociale, des problèmes et enjeux locaux comme internationaux. Cela développe leur sentiment de citoyenneté, leur autonomie, leur capacité à oser faire qui sont, avec la reconnaissance, les meilleures armes contre le sentiment de fatalisme lié au processus d'exclusion.
30/10/2006
45
30/10/2006
46
Lutte contre l'exclusion par la culture et l'échange
30/10/2006
47
Citoyens
30/10/2006
48
Lutter contre l'exclusion en développant tant des actions culturelles de proximité dans des quartiers dont les habitants sont massivement exclus de l'accès à la culture que des échanges internationaux. L'intervention de l'association vise prioritairement à « déclencher » du lien social. La culture peut permettre aux groupes sociaux marginalisés de maintenir une cohésion sociale, et aux individus de trouver une identification positive à l'opposé de celle qu'entraînent la non-insertion sociale et la délinquance.
30/10/2006
49
L'association, à la demande d'opérateurs sociaux et/ou culturels locaux vient mettre en place des « ateliers résidence » dans la ville choisie : installation d'un groupe de quinze à trente personnes, composé d'artistes, d'animateurs de projets, de personnes militant dans un mouvement culturel ou investies dans un projet culturel de quartier, dans les différents quartiers de la ville pendant au minimum quinze jours et mise en place d'ateliers ouverts à tous dont le travail se concrétise par l'organisation d'un événement artistique (concert, spectacle, expositions.). Pendant toute l'opération des repas de quartiers et des forums débats sur des questions de société sont organisés sous forme ludique et s'adressent à tous les publics de la localité concernée. Dans chaque lieu d'implantation un large partenariat est mis en place entre les équipements de proximité, les divers services des collectivités locales, les conseils de quartiers, les organismes de formation et les associations, ainsi qu'avec les artistes amateurs et les groupes ou associations non affiliés qui échappent habituellement au maillage institutionnel.
30/10/2006
50
Sur le plan créatif, il s'agit d'offrir des conditions de travail professionnelles à la fois aux groupes accueillis en résidence et aux artistes locaux émergeants mais aussi aux pratiquants amateurs.
30/10/2006
51
L'association, à la demande d'opérateurs sociaux et/ou culturels locaux.
30/10/2006
52
Devant le déficit de citoyenneté induit par une éducation populaire réduite à la consommation de loisir, il nous semblait important de retrouver une dimension de formation à la citoyenneté, une dimension politique indispensable à l'exercice de cette dernière. Nous agissons avec ce qui se trouve dans l'environnement dans lequel nous intervenons et nous produisons des ouvres collectives qui agissent sur celui-ci.
30/10/2006
53
Nos objectifs généraux sont les suivants : - Lutter contre le fatalisme de l'exclusion en permettant l'échange, la confrontation dans une dynamique de production artistique - Créer un espace de lien social permettant une confrontation culturel et sociale participant de l'éducation populaire : espace d'échange de savoirs permettant l'acquisition d'outils pratiques et intellectuels et le désir d'en acquérir d'autres - Développer l'expression artistique et la communication par les formes esthétique. Aider et renforcer les émergences artistiques des quartiers populaires - Apporter un soutien aux éducateurs et aux travailleurs sociaux - Lutter contre la violence, le racisme, les intégrismes idéologiques et religieux - Renforcer et développer la coopération entre les peuples. A travers la solidarité, favoriser la prise de conscience par les jeunes de leur citoyenneté.
30/10/2006
54
Fondation de la 2ème chance, 1200 bénévoles
31/10/2006
55
Près de 700 « rebonds de vie » (accompagnement de projet) ont effectivement été réalisés à ce jour.
31/10/2006
56
1 200 bénévoles et 130 des plus grands acteurs économiques, privés et publics.
31/10/2006
57
La démarche présente trois caractéristiques essentielles : - elle est partenariale : un « Conseil des Partenaires » rassemble 130 grandes entreprises privées et publiques et s'ouvre progressivement aux entreprises régionales. - elle est décentralisée : l'impératif de proximité est assuré grâce à une quarantaine de sites-relais, bien répartis sur le territoire national. Chacun d'eux, adossé à une entreprise partenaire, est placé sous la responsabilité d'un délégué de site qui anime et coordonne les équipes. - elle est professionnelle : des partenariats nationaux ont été noués avec les grandes institutions sociales, publiques et privées, du pays et se déclinent au niveau local. La démarche s'appuie sur des procédures particulièrement rigoureuses : - Validation de la cohérence et la faisabilité du projet - Accompagnement du porteur du projet - Engagement du bénéficiaire à s'impliquer dans la démarche en tant que parrain une fois « remis sur les rails ».
31/10/2006
58
L'activité progresse régulièrement depuis la création de la fondation en 1998 : . de 35 partenaires entreprises en 1999 à 130 en 2003 . de 18 sites relais décentralisés en 1999 à 40 en 2003 . de 50 projets accompagnés en 1999 à 300 projets accompagnés en 2003 (environ un par jour)
31/10/2006
59
31/10/2006
60
La fondation n'est pénalisée par aucune charge de structure ou de fonctionnement : elle est piloté par 7 retraités bénévoles et 4 permanents rémunérés par l'entreprise qui l'a créée. L'ensemble des autres intervenants sont bénévoles.
31/10/2006
61
31/10/2006
62
31/10/2006
63
31/10/2006
64
Réinsertion de personnes en difficultés
31/10/2006
65
Entreprise
31/10/2006
66
Soutenir les projets de personnes qui, en France, âgées de 18 à 65 ans, sont dans une situation difficile mais ont la volonté de « renaître », afin de leur permettre de se réinsérer dans la vie active et/ou sociale.
31/10/2006
67
La fondation propose des « coups de pouce 2ème Chance » aux personnes à travers deux volets indissociables : - un volet d'aide financière, sous forme d'une dotation ajustée en fonction des besoins de réalisation du projet, plafonnée à 15 250 euros. - un volet de parrainage, c'est-à-dire d'accompagnement de grande proximité, jusqu'à réalisation complète du projet.
31/10/2006
68
31/10/2006
69
Si certains s'en tiennent à la conception sécuritaire du travail, attendant le salut de la générosité de la société par le relais de ses multiples systèmes d'aide et d'assistance, d'autres cherchent à prendre un nouveau départ à partir d'un projet de rebond de vie personnelle. Ce sont ces personnes qui méritent un « coup de pouce » de la fondation ».
31/10/2006
70
La fondation a été créée par un groupe industriel français
31/10/2006
71
Société Mécamont Hydro, entreprise de 35 salariés du secteur industriel - Lauréat 2003
31/10/2006
72
A la réflexion, l'impact est plus important que je ne l'espérais et va au-delà de mes espérances.
31/10/2006
73
De plus en plus d'hommes et de femmes connaissent ou ont connu la faillite ou le licenciement, le chômage prolongé, les fins de droit, le surendettement, l'interdiction bancaire, l'hébergement de fortune ou la vie dans la rue et puis, hélas, l'accident de santé, la rupture affective, la dépression, la tentation du suicide . Pour ces hommes et ces femmes, la succession de petits boulots, les expédients de circonstances ne constituent pas une fin en soi. Le RMI n'est pas le bon remède à leurs maux. Leur objectif, pour beaucoup, c'est un vrai rebond de vie. C'est en pensant à ces hommes et à ces femmes que la vie pénalise, qui sont confrontés à des épreuves souvent très lourdes mais qui sont animés par la farouche volonté de les surmonter qu'a été conçue la fondation.
31/10/2006
74
Il est difficile de chiffrer le nombre de personnes ayant et pouvant bénéficier de cette action. Directement, 6 personnes ont pu devenir pompier volontaire et ainsi réaliser un rêve latent. Indirectement les 9 pompiers volontaires, par leurs connaissances acquises en matière de sécurité et leurs comportements exemplaires, feront partager ce savoir faire et ce savoir vivre à leurs collègues, soit plus d'une trentaine de personnes actuellement. D'autre part, la commune elle-même, ses habitants, les touristes qui viennent, etc., et les pompiers volontaires existants ont déjà bénéficié, peut-être sans le savoir, de cette action d'engagement civique.
31/10/2006
75
Au départ, tout l'effectif a été impliqué, lorsque lors de notre réunion de fin d'année (février 2003), le capitaine du SDIS est venu exprès parler du manque de pompiers volontaires à la caserne de la commune, et de son risque de disparition. Ensuite, 10 personnes ont assisté à une réunion plus poussée d'information et au final 6 nouveaux sapeurs-pompiers volontaires et 3 pompiers en activité ont signé les conventions et commencé leurs formations. Il est évident qu'aujourd'hui, toute notre entreprise est impliquée dans cette action.
31/10/2006
76
483 heures de formation ont été dégagées entre avril et juin 2003 pour les 9 agents pompiers. Des conventions ont été signées avec le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) : - L'entreprise s'engage à libérer à tout moment 2 agents parmi les 9 pompiers et à libérer chaque agent pompier 80 heures en formation les 3 années qui suivent l'engagement et 40 heures chaque année suivante. - Le SDIS s'engage à financer les formations dont l'intérêt est commun au SDIS et à l'entreprise (exemple : permis poids lourd, secourisme...). Cet engagement de l'entreprise ne va pas sans contraintes : elle doit s'adapter aux contraintes de libération de personnel pendant les heures de travail et se trouve parfois handicapée par l'absence au même moment d'un quart de l'effectif, parti suivre les formations spécifiques pompier.
31/10/2006
77
31/10/2006
78
31/10/2006
79
31/10/2006
80
31/10/2006
81
Incitation des salariés au volontariat
31/10/2006
82
Impacts et résultats déjà observés : - Maintien de la caserne de pompiers dans la commune - - Reconnaissance des collectivités et du Service Départemental d'Incendie et de Secours pour l'effort de l'entreprise - Meilleure intégration de l'entreprise dans le tissu économique local - Fierté des membres du personnel pompiers volontaires, renforcement de la solidarité entre les salariés autour des employés pompiers volontaires et donc de la cohésion sociale de l'entreprise Impact attendu : - Réduction du taux d'accidents du travail par des comportements plus sécuritaires sur les chantiers et à l'atelier
31/10/2006
83
Entreprise
31/10/2006
84
Le dirigeant de l'entreprise, après avoir appris que la caserne de pompiers de la commune risquait de disparaître à cause de nombreux départs et d'un manque de candidats volontaires, a décidé de solliciter ses salariés. La consultation du personnel a fait apparaître que plusieurs agents « rêvaient d'être pompier » mais que leurs activités professionnelles étaient incompatibles avec cet engagement. Le dirigeant a donc inversé la proposition en raisonnant sur trois principes : - Un employeur doit se préoccuper de répondre aux motivations de ses agents (pas seulement en terme de salaire), c'est un gage de stabilité pour l'entreprise - Un employeur doit adapter ses organisations aux hommes qu'il emploie et non le contraire - C'est un intérêt partagé pour la commune et pour l'entreprise d'avoir un centre d'incendie et de secours proche.
31/10/2006
85
3 agents étaient déjà sapeurs-pompiers volontaires. 6 candidats se sont portés volontaires sur les 32 salariés restant.483 heures de formation ont été dégagées entre avril et juin 2003 pour les 9 agents pompiers. Des conventions ont été signées avec le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS).
31/10/2006
86
31/10/2006
87
Après avoir appris que la caserne de pompiers de la commune risquait de disparaître à cause de nombreux départs et d'un manque de candidats volontaires.
31/10/2006
88
Le dirigeant de l'entreprise a décidé de solliciter ses salariés.
31/10/2006
89
La concordance de deux préoccupations : - La réduction des taux d'accidents du travail par des actions visant à faire évoluer les comportements sécuritaires - La nécessité d'implication économique et civique d'une PME dans un environnement très peu industriel.
31/10/2006
90
Etablissements Allain, entreprise de 21 salariés du secteur négoce, transports et prestations de service
31/10/2006
91
Les salariés des entreprises.
31/10/2006
92
« 6 salariés de mon entreprise sont actuellement pompiers volontaires, et 1 est en cours d'engagement. J'interviens moi-même fréquemment, je reporte mon travail d'entreprise ou mes rendez-vous. J'ai le grand avantage d'avoir comme secrétaire mon épouse qui connaît tous les rouages du volontariat et fait en sorte de palier aux problèmes pouvant intervenir dans l'entreprise lors de mes départs. Enfin, mon fils, comptable dans l'entreprise est destiné à pérenniser celle-ci, ce qui lui permettra de poursuivre l'action en faveur du volontariat avec j'espère la même ferveur que la mienne. »
31/10/2006
93
31/10/2006
94
Si mon action apporte un bien-fait réel pour le centre de secours, il s'avère que je dois faire au mieux pour ne pas pénaliser mon entreprise
31/10/2006
95
Les problèmes le plus souvent rencontrés lors des interventions effectuées par mes salariés ou moi-même en cours de travail sont les suivants : - Désorganisation du planning des livraisons avec retard de quelques heures ce qui entraîne des tensions avec les clients qui attendent leur marchandise. - Désorganisation dans le service administratif avec retard ou annulation de rendez-vous (clients, fournisseurs ou tiers personnes). - Retards, fatigue physique, manque de sommeil le lendemain d'une intervention de nuit, perturbant le rythme du travail. - Formations pompier effectuées souvent en soirée, le week-end ou lors des congés, d'où un manque de repos pour le salarié lorsqu'il reprend le travail.
31/10/2006
96
Je mesure ces problèmes avec diplomatie. Le principal pour moi est de préserver mon service clientèle car c'est la bonne marche de mon entreprise. J'instaure le dialogue avec les clients ou autres personnes mécontents de nos services suite à une intervention : je défends le volontariat qui permet d'intervenir à tout moment car l'accident ou l'incendie ne sont pas programmables malheureusement. Je prends l'entière responsabilité de faire intervenir mon personnel pompier volontaire au détriment de mes engagements commerciaux. Puis j'insiste sur le fait qu'il faut redonner aux sapeurs pompiers volontaires la reconnaissance qu'ils attendent et qu'ils méritent largement. C'est une petite leçon de civisme qui en général remet bien les choses en place.
31/10/2006
97
31/10/2006
98
31/10/2006
99
31/10/2006
100
Actions en faveur du volontariat au sein de l'entreprise
31/10/2006
101
Enterprise
31/10/2006
102
Favoriser l'activité de sapeur-pompier volontaire au sein du personnel de l'entreprise.
31/10/2006
103
1. Recrutement de sapeurs-pompiers volontaires au sein de l'entreprise : 7 sapeurs-pompiers volontaires sur 21 employés 2. Disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires de l'entreprise : entière disponibilité des employés pompiers volontaires de l'entreprise pour toutes les interventions et actions de formation 3. Rapidité d'intervention : la proximité de l'entreprise avec le Centre de secours (300 m) permet également d'optimiser les délais pour les départs en interventions 4. Mesures financières pour les sapeurs-pompiers volontaires de l'entreprise : les temps passés en interventions et actions de formation pendant les heures de travail ne sont pas déduites de leur salaire, ni même récupérées en dehors des heures de travail normales 5. Pérennité du choix de l'engagement civique de l'entreprise : la succession au poste de PDG de l'entreprise étant destinée au fils de l'actuel dirigeant, lui-même sapeur-pompier volontaire, l'entreprise poursuivra ses actions en faveur du volontariat
31/10/2006
104
Soutien de l'action du Centre de secours en lui permettant de disposer des sapeurs-pompiers volontaires disponibles à la demande.
31/10/2006
105
"C'est une continuité de l'engagement familial au sein du centre de secours de la commune."
31/10/2006
106
"Cet engagement avait commencé avec mon père, pompier et créateur de l'entreprise familiale, et qui se continue avec mon fils, également pompier et salarié de l'entreprise, qu'il reprendra à terme. "
31/10/2006
107
Pouvoir concilier le volontariat chez les pompiers et le travail professionnel a toujours été pour moi très naturel. Quitter le travail lorsque la sirène sonne (ou le bip maintenant) est instinctif puisque ce qui nous motive c'est de répondre quotidiennement aux situations d'urgence, sachant que nous sommes en milieu rural et que nous manquons de pompiers volontaires disponibles surtout en journée. De plus ma fonction de chef de centre m'oblige à rendre le volontariat attractif, ce qui n'est pas une tache facile. Notre société s'individualise de plus en plus, et on a besoin de tout mettre en ouvre pour ne pas perdre les valeurs de civisme et de dévouement. J'ai reçu cet héritage familial et j'essaie de transmettre dans mon entourage et mon entreprise la volonté d'aider les autres par principe de solidarité et d'entraide. Ces principes sont la base de mes motivations et de mon engagement volontaire au service de la population. C'est pourquoi je suis très fier de compter au sein de mon entreprise 7 pompiers volontaires soit 30 % de mon personnel.
31/10/2006
108
Chambre de Commerce et d'Industrie du Béarn, corps consulaire
31/10/2006
109
Les acteurs soci-économiques et les sapeurs-pompiers.
31/10/2006
110
La Direction Générale, les Services Communication et Presse, et l'Entité Appui aux Entreprises de la CCI, soit une vingtaine de personnes à des degrés différents.
31/10/2006
111
Par son engagement dès 1997 lors de la mise en place de la Cellule du Volontariat, la Chambre de Commerce et d'Industrie a apporté un appui et un soutien de tous les instants qui a permis au SDIS de cibler le bon discours auprès de ses différents interlocuteurs et de progresser rapidement pour le maintien et le développement du volontariat par le conventionnement de la formation professionnelle continue dans les entreprises.
31/10/2006
112
L'impact de cette action, s'il n'a pas été mesuré de manière statistique, est vraiment important pour la sensibilisation des entreprises et d'une manière générale des acteurs socio-économiques du département.
31/10/2006
113
- Une meilleure compréhension des missions des sapeurs pompiers volontaires, des conditions de l'exercice de leur mission et de leurs besoins de formation. - Un excellent relationnel avec l'encadrement du SDIS.
31/10/2006
114
31/10/2006
115
31/10/2006
116
31/10/2006
117
31/10/2006
118
Sensibilisation des acteurs socio-économiques au développement du volontariat sapeur-pompier
31/10/2006
119
Secteur public
31/10/2006
120
31/10/2006
121
Compte tenu des missions de base d'un organisme consulaire, il est tout à fait normal que notre Chambre de Commerce et d'Industrie serve d'interface entre ses ressortissants et des organismes comme le SDIS.
31/10/2006
122
Chambre de Commerce et d'Industrie du Béarn.
31/10/2006
123
Etablir un partenariat avec le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) pour développer une action commune de communication et de sensibilisation auprès des médias et de l'ensemble des acteurs socio-économiques du département en faveur du développement du volontariat sapeur-pompier.
31/10/2006
124
1. Depuis 1997, rencontres deux fois par an avec le SDIS pour faire une évaluation des actions de communication entreprises en commun afin de maintenir, développer et promouvoir le volontariat. 2. Participation en binôme (CCI et SDIS) à des articles dans les médias régionaux et spécialisés ainsi qu'à des rencontres avec les chefs d'entreprises et le MEDEF. 3. Validation de l'argumentaire en faveur des employeurs pour faire reconnaître les « compétences-sécuritaires » des sapeurs-pompiers volontaires. 4. Etablissement et mise à jour d'un fichier des entreprises situées dans les communes où existe un Centre d'incendie et de Secours n'ayant pas encore de sapeur-pompier volontaire dans leur effectif.
31/10/2006
125
Notre volonté était de mieux informer les entreprises et les partenaires sur l'intérêt des missions des sapeurs pompiers volontaires et leur permettre ainsi de mieux en accepter les quelques contraintes. »
31/10/2006
126
Pompiers de l'Hérault - Pompiers du cour, association loi 1901
31/10/2006
127
Une personne dans le besoin pour cette opération. Mais nous avons donné l'idée à d'autres et ainsi un autre département a déjà prévu de réaliser la même action l'année prochaine et nous a sollicités pour lui expliquer comment nous nous y somme pris
31/10/2006
128
Au total, plus de 2 600 personnes ont été impliquées dans cette action.
31/10/2006
129
800 Cartons de vins vendus : 800 personnes 300 Billets de tombola : 300 personnes 1 Loto : 250 personnes 1 Démo de judo un jour de marché : 400 personnes 1 Repas dansant Lion's Club : 250 personnes Divers : Conseil municipal (subvention), amicale de pompier, dons de particulier, comités d'entreprise : 250 personnes environ Jour de la cérémonie : 400 personnes environ
31/10/2006
130
Le succès incontestable de cette action a permis de crédibiliser l'association organisatrice ce qui permettra sans doute d'accroître le succès des prochaines éditions.
31/10/2006
131
31/10/2006
132
A une époque où l'on mentionne un déclin du civisme, il est réconfortant de voir qu'autant de personnes d'une générosité extrême avaient pu se mobiliser conjointement.
31/10/2006
133
Cette action a permis la formation d'un chien guide. Après une formation de six mois financée par les dons et la vente de cartons de vin, ce chien s'est vu offert à une personne non voyante. Pour elle ce fut synonyme de libération car elle pouvait désormais accomplir seule la plupart des gestes quotidiens. Ainsi cette personne fut en quelque sorte libérée sinon soulagée. L'impact de cette manifestation fut nettement supérieur à celui envisagé. En effet une fois tous les cartons de vins vendus (et ceci dans un laps de temps très court) de nombreux dons continuaient d'affluer de tout le département. Le baromètre le plus significatif quant à l'impact de cette action fût sûrement le jour de la remise (le 14 juin, journée des sapeurs-pompiers français) où durant la cérémonie de nombreuses larmes ont coulées sur les joues des personnes présentes, et on en reparle encore dans le village ou dans les réunions de sapeurs-pompiers.
31/10/2006
134
31/10/2006
135
31/10/2006
136
Récolte de 13 000? pour offrir un chien d'aveugle à une personne devenue non voyante
31/10/2006
137
Sapeurs-pompiers
31/10/2006
138
Bienfaisance, entraide et solidarité envers les sapeurs-pompiers et les familles de sapeurs-pompiers. L'association SP1, crée par des sapeurs-pompiers en 2003, s'était donné pour objectif en 2003 d'offrir un chien-guide à une personne devenue non-voyante à la suite d'un accident de la circulation, dont le fils et le frère sont tous les deux sapeurs-pompiers du département. Cette action nécessitait une somme évaluée à 13 000 euros.
31/10/2006
139
Pour trouver ces fonds, l'association a sollicité des dons dans l'entourage de la corporation des sapeurs-pompiers du département (lettres à toutes les casernes et à tous les élus du département, à l'association départementale des Jeunes Sapeurs-Pompiers) et réalisé de multiples actions : - Affiches de sollicitation de dons Sensibilisation auprès des médias - Recherche de sponsors (Caisse d'Epargne, un viticulteur, une société d'étiquetage et une entreprise de reprographie) - Vente de cartons de vinCette opération a été menée avec le concours de l'Union des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV).
31/10/2006
140
Aucun désir sincère de reconnaissance personnelle ne se cache derrière cette action dont l'unique leitmotiv fut le désir sincère de rendre plus heureuse une personne dans le besoin.
31/10/2006
141
Les apeurs-pompiers de l'association pompiers de l'Hérault - Pompiers du cour.
31/10/2006
142
Mairie de Garlin, 1 300 habitants, 4 employés communaux et 4 à la maison de retraite communale - Lauréat 2003
31/10/2006
143
Cette action s'inscrit dans l'année 2003, année européenne des personnes handicapées, une action en quelque sorte dans la continuité de notre mission, à nous sapeurs-pompiers. Etre sapeur pompier est une vocation, un état d'esprit. Notre action ne se limite pas à effectuer des interventions ; même sans uniforme, les pompiers ont à cour d'aider la population et de porter assistance à autrui.
31/10/2006
144
A travers l'association qui a vu le jour cette année, nous avons décidé de porter assistance à une personne frappée par un accident de circulation, le jour de ses 19 ans, qui était aussi le jour de ses fiançailles, dont le destin a été grandement perturbé. On peut considérer que cette personne appartient à notre grande famille puisque son fils et son frère, sont sapeurs-pompiers dans notre département. Aucun désir sincère de reconnaissance personnelle ne se cache derrière cette action dont l'unique leitmotiv fut le désir sincère de rendre plus heureuse une personne dans le besoin.
31/10/2006
145
Le centre des sapeurs-pompiers, et par ricochet tous les administrés de la commune.
31/10/2006
146
Commune : 4 employés communaux Maison de retraite : 4 agents dont 1 récemment intégré Communauté de communes du canton : 1 agent
31/10/2006
147
En raison du nombre d'interventions annuel (environ 250), la charge opérationnelle durant les heures de travail effectif reste encore supportable sans trop désorganiser le travail de la mairie. Le personnel sapeur-pompier volontaire de la maison de retraite n'est pas toujours, lui, en mesure de se libérer en raison des horaires de travail : en moyenne, 2 personnes sur les 4 sapeurs-pompiers volontaires peuvent se libérer en journée et 1 sur 4 la nuit.
31/10/2006
148
Il y a une parfaite osmose entre la mairie et les employeurs privés. Il en est de même pour les sapeurs-pompiers volontaires des différents secteurs, public et privé. L'engagement de la mairie a valeur d'exemple car cette petite commune s'est engagée avant 1996 dans ce processus de maintien du volontariat dans la commune et a toujours tenu son engagement. Grâce à cet engagement, les sapeurs-pompiers n'ont pas de problèmes de disponibilité dans la journée.La communauté de commune a suivi cet exemple en recrutant elle aussi un sapeur-pompier volontaire. La mairie, la maison de retraite et la communauté de communes n'ont pas demandé de subrogation pour les missions opérationnelles.
31/10/2006
149
31/10/2006
150
31/10/2006
151
31/10/2006
152
31/10/2006
153
Le travail a été perturbé. Un planning doit être mis en place. Ainsi, par exemple, nous allons instaurer un tour de rôle pour les départs en intervention des sapeurs-pompiers volontaires : 1er coup de sirène : la moitié de l'effectif communal part, s'il y a un 2ème coup de sirène pour demander du renfort : tout le monde part.
31/10/2006
154
Montrer l'exemple en terme d'emploi de sapeurs-pompiers volontaires
31/10/2006
155
Secteur public
31/10/2006
156
Promouvoir le volontariat auprès des employés communaux de la mairie et de la maison de retraite communale. Montrer l'exemple auprès des employeurs privés.
31/10/2006
157
Le recrutement des employés communaux a été réalisé au sein des sapeurs-pompiers volontaires : les 4 employés communaux et les 4 employés de la maison de retraite communale sont tous sapeurs-pompiers volontaires et assurent les missions en journée.Les sapeurs-pompiers travaillant chez des employeurs privés complètent cet effectif opérationnel.
31/10/2006
158
31/10/2006
159
Les artisans indépendants qui s'engagent comme sapeurs-pompiers volontaires, les agriculteurs qui répondent présents, les artisans qui libèrent leur ou leurs employés font des sacrifices évidents. Dès lors il m'a semblé que la voire les collectivités locales où j'assumais des responsabilités se devaient aussi d'apporter leur pierre à l'édifice par logique et solidarité, pour montrer l'exemple.
31/10/2006
160
Le maire de Garlin
31/10/2006
161
Major Alain Diaz - Centre de Secours de Thenon, Sapeur-pompier professionnel
31/10/2006
162
En 4 ans d'existence, nous avons accueilli 14 mamans et 37 enfants.
31/10/2006
163
Je reçois régulièrement de nouvelles familles qui me donnent l'envie de m'investir chaque année davantage et de trouver des idées nouvelles pour diversifier les séjours.
31/10/2006
164
C'est pourquoi, en tant que maire, j'encourage les employés communaux ou les candidats à un emploi communal à intégrer le corps des sapeurs-pompiers de la commune. Je les aide au moment de leur formation. Ainsi le responsable des services de la mairie est devenu chef de centre (centre de secours). Je pratique de la même façon pour la maison de retraite dont je préside le Conseil d'administration, ainsi que dans le cadre de l'EPCI. Le District rural que je présidais avait par exemple subventionné l'amicale de sapeurs-pompiers pour former des chauffeurs poids lourds.
31/10/2006
165
Outre une trentaine de familles d'accueil, une vingtaine d'amicales se sont rassemblées autour de ces actions ainsi que des membres de la commission sociale (12 personnes). Durant ces vacances, l'une de nos orphelines (ancienne bénéficiaire de séjours organisés), aujourd'hui titulaire du BAFA, accompagne les groupes, aidée par des enfants de sapeurs-pompiers actifs.
31/10/2006
166
Le sapeur-pompier organise l'ensemble des manifestations (sorties, séjours, ..). Exemples : - Organisation de séjours de vacances pour des familles orphelines dans son département (identifier des familles volontaires pour accueillir les familles orphelines des autres départements pendant le séjour, établir un programme d'activité pour la semaine, .) - Baptême de Harley Davidson pour les enfants (en 2003) - Sortie sur 2 jours en moto avec les enfants. C'est un passionné, bénévole, qui ne compte pas son temps lorsqu'il s'agit d'aider les personnes qui vivent dans la détresse.
31/10/2006
167
Ces séjours ont permis de maintenir la cellule familiale tout en créant des contacts avec d'autres mamans et enfants afin de les sortir de leur isolement. Après ces séjours, des mamans qui ne se connaissaient pas auparavant ont commencé à correspondre afin de se soutenir dans les moments difficiles. Suite à ces séjours, des mamans ont demandé à revenir l'année suivante.
31/10/2006
168
31/10/2006
169
31/10/2006
170
31/10/2006
171
31/10/2006
172
Oeuvre des pupilles : Organisation de séjours pour les mamans et les enfants en bas âge
31/10/2006
173
Sapeurs-pompiers
31/10/2006
174
Le candidat ESP2 s'occupe de l'action sociale pour les pompiers de son département et plus particulièrement des orphelins de l'Oeuvre des Pupilles.
31/10/2006
175
Déployer la solidarité vis à vis de la « famille » des sapeurs-pompiers : accompagner les veuves et les orphelins de sapeurs-pompiers en leur apportant réconfort et soutien après la perte d'un être cher, organiser un réseau entre les veuves de sapeurs-pompiers pour susciter le dialogue et l'entraide et leur montrer que la famille des sapeurs-pompiers est là pour les soutenir.
31/10/2006
176
L'organisation de séjours permet aux familles touchées par le deuil de se rencontrer, de se parler, d'éviter le sentiment d'isolement et de solitude et de sentir que les sapeurs-pompiers sont présents auprès d'elles pour un soutien moral.
31/10/2006
177
Jusqu'à présent il existait des séjours vacances en famille d'accueil uniquement pour les enfants de plus de 8 ans. De ce fait les enfants en bas âge et leurs mamans avaient été oubliés de ces actions.
31/10/2006
178
Le Major Alain Diaz.
31/10/2006
179
Nous avons décidé de mettre en place un séjour en faveur des enfants en bas âge et de leurs mamans, qui permet également de dynamiser l'action sociale dans notre département.
31/10/2006
180
Centre de Secours de Magny en Vexin
31/10/2006
181
Sur le plan purement comptable, seuls le jeune garçon et quatre de ses proches ont bénéficié des résultats de ce projet. Mais sur le plan humain et social, grâce aux retombées financières induites dans le cadre du Téléthon, grâce aux élans de solidarité qu'il a entraînés et aux vocations à servir qu'il a fait naître, ce projet a eu et aura sans aucun doute des retombées pour d'innombrables personnes .
31/10/2006
182
Il nous paraît important et naturel de nous investir régulièrement au travers de différentes manifestations permettant de renforcer le tissu social entre les sapeurs-pompiers et la population d'une part et entre nos concitoyens entre eux d'autre part.
31/10/2006
183
31/10/2006
184
31/10/2006
185
Intégration d'un jeune pyopathe dans un centre de secours pendant trois jours (TELETHON 2002)
31/10/2006
186
Pour ce projet c'est l'ensemble du personnel du Centre de secours qui s'est mobilisé, soit 18 professionnels, 34 volontaires et 21 jeunes sapeurs-pompiers. Trois autres centres de secours sont venus nous prêter main forte pour réaliser nos manouvres soit une quinzaine de personnes. L'organisation complète du projet et notamment la résolution des différents problèmes rencontrés (obtention des visas, arrivée d'une victime fictive au Centre hospitalier, .) a reçu le soutien inconditionnel de nos autorités, de nos élus et d'un certain nombre d'entreprises grandes et petites mais aussi de toute la population touchée par l'histoire de notre hôte.
31/10/2006
187
Le dernier jour à été consacré à l'obtention de son attestation de formation aux premiers secours en prenant en compte son handicap. Le Centre s'est chargé d'obtenir les visas pour la famille du garçon, dans un contexte international difficile, de trouver trois billets gratuits Alger/Paris aller/retour, de respecter le protocole diplomatique, de s'assurer que la diffusion des retrouvailles en direct sur France 2 ne tombe pas dans le « reality show » et respecte ce moment d'intimité.L'ensemble des frais ont été pris en charge par l'Amicale des pompiers et ses partenaires.
31/10/2006
188
Le jeune garçon a pu réaliser son rêve d'être pompier l'espace de quelques jours. Il a pu revoir sa famille après 2 ans d'absence. Par ailleurs, la sensibilisation des médias a permis de trouver un emploi à sa mère, d'avoir une aide financière exceptionnelle du consulat d'Algérie et de susciter aide et soutien au garçon et à sa mère de la part des voisins, des enfants de son école mais également d'autres personnes. Autres impacts : - Valorisation de l'image des pompiers auprès de la population - Naissance d'autres projets par des jeunes de la ville - Meilleur dialogue en interne et en externe pour le Centre Cette action au profit d'un musulman aura peut-être contribué à un meilleur accueil dans les quartiers difficiles
31/10/2006
189
Cette action a concouru à renforcer notre détermination à s'investir pour les autres et auprès des autres. Elle nous a montré de façon tellement éclatante que le bonheur et la joie sont de telles richesses que tous les efforts consentis, toutes les difficultés rencontrées et finalement vaincues en valaient vraiment la peine.
31/10/2006
190
Lors du passage télévisé, le reportage a duré environ 10 minutes, durant lesquelles le compteur du Téléthon a fait un bond d'un million d'euros. Les pompiers présents au centre de promesse de dons du Lion's Club nous ont confirmé l'engouement des gens qui appelaient et notamment de la communauté maghrébine. Les remerciements de nos élus et de la population lors des différents manifestations organisées depuis, l'augmentation des candidats sapeurs-pompiers volontaires, le déclic pour certains jeunes de la commune à vouloir à leur tour s'investir dans des actions tournées vers les autres, la diminution sensible des agressions envers les sapeurs-pompiers sur le plan départemental lors de nos interventions dans des zones sensibles sont autant d'éléments dont nous pensons - sans fausse modestie - être un peu responsable grâce à cette merveilleuse action.
31/10/2006
191
Sapeurs-pompiers
31/10/2006
192
Le Centre de Secours a accueilli l'adolescent pendant 3 jours. Il a pu partager le quotidien des pompiers et participer à des interventions fictives organisées pour lui permettre de vivre son rêve, tout en garantissant sa sécurité (médecin, assurances).
31/10/2006
193
31/10/2006
194
L'action des sapeurs-pompiers du Centre de Secours pour le Téléthon 2002 était de permettre à un enfant malade de réaliser un vou ayant trait aux sapeurs-pompiers. Le projet comportait trois objectifs : - Permettre à un jeune myopathe de 14 ans de vivre pleinement son rêve d'être pompier malgré son handicap - Lui faire passer son attestation de formation aux premiers secours - Lui permettre de revoir sa famille résidant en Kabylie qu'il n'avait pu voir depuis 2 ans faute de moyens financiers.
31/10/2006
195
Cette action s'inscrit dans une dynamique générale instaurée depuis plusieurs années au sein du Centre de Secours, afin d'encourager chez chacun des personnels la notion d'entraide collective bien au-delà de l'engagement individuel.
31/10/2006
196
L'ensemble du personnel du Centre de secours.
31/10/2006
197
Nous sommes profondément convaincus qu'en parallèle de notre mission de service public - qui est de porter secours à la population - nous avons aussi un rôle social fort à jouer.
31/10/2006
198
Formation des patients à l'autonomie en matière de santé
13/12/2007
199
Les patients. Ou plus exactement, dans un premier temps, une petite frange de la population qui fait la démarche volontaire de payer de ses propres deniers le choix se soigner par des médecines dites "alternatives" (même si la médecine traditionnelle chinoise a 3000 ans et est utilisée par plus du quart de l'humanité, elle reste classée dans les soins de santé non réglementés en France). Pour que cette façon de pratiquer la médecine, qui n'est autre que celle de nos médecins de famille d'antan, il faut à la fois redécouvrir un lien social distendu, et accepter des pratiques jugées un peu trop hâtivement désuètes par une médecine qui s'intéresse aujourd'hui beaucoup plus aux maladies qu'aux malades.
13/12/2007
200
13/12/2007
201
13/12/2007
202
13/12/2007
203
13/12/2007
204
13/12/2007
205
Il semble bon de donner une dimension altruiste à tout art que l'on pratique, quelque soit cet art, pour en faire un acte citoyen.
13/12/2007
206
13/12/2007
207
13/12/2007
208
13/12/2007
209
13/12/2007
210
Plutôt que de soigner en silence des patients ignorants des tenants et aboutissants de leurs maladie, leur faire partager le diagnostic de leurs problèmes, leur en expliciter la cause et voir avec eux tout ce qu'ils peuvent faire par eux-mêmes pour ne pas rester des victimes oeuvrant passivement à leur propre malheur.
13/12/2007
211
Le discours, inlassablement répété et adapté à la situation de chacun
13/12/2007
212
Selon le type de problème et le type d'individus : le bonheur d'avoir changé quelque chose par soi-même et de s'en trouver mieux ; le regret de ne pouvoir changer bien que l'on sache notre responsabilité et ce qu'il faudrait faire ; et beaucoup plus rarement, le déni.
13/12/2007
213
A force de soigner, et de ne voir de vrais résultats que quand le travail se fait en équipe. C'est au patient que la maladie ou la santé appartiennent, par au médecin. Lui n'est qu'une aide. Alors, il faut aider. Et l'on s'aperçoit que l'on serait un bien piètre garagiste si l'on se contentait de bricoler les véhicule sans jamais s'intéresser à la façon dont leurs propriétaires les conduisent.
13/12/2007
214
Il s'agit moins d'une initiative citoyenne que d'un principe déontologique que devraient partager tous les soignants. Mais est-ce le cas ?
13/12/2007
215
L'activité ayant pour objet de faire du bien, on n'aura pas honte de dire que c'est pour améliorer les résultats !
13/12/2007
216
Compagnons de l'Odissée
15/02/2008
217
15/02/2008
218
15/02/2008
219
15/02/2008
220
15/02/2008
221
15/02/2008
222
15/02/2008
223
15/02/2008
224
15/02/2008
225
15/02/2008
226
Transformer les Amis de l'Odissée en Acteurs de l'Odissée
15/02/2008
227
Rodolphe Dubos
15/02/2008
228
Fiche d'orientation convenue le 14 février 2008 : A - Dans la perspective de la seconde promotion des Compagnons de l'Odissée : 1) Inviter 3 personnes afin qu'au moins 2 d'entre elles participent à la 2ème promotion des amis de l'Odissée 2) Prendre connaissance du Catalogue de l'Odissée et du contenu du Portail Odissée B - Dans la perspective du prochain entretien individuel et de la rédaction d'une Lettre de mission : 1) Rédiger mon témoignage 2) Rédiger la synthèse des 4 séances de la 2ème promotion sous forme d'article évolutif
15/02/2008
229
15/02/2008
230
15/02/2008
231
15/02/2008
232
15/02/2008
233
15/02/2008
234
humanitaire et social
27/03/2008
235
cartographie humanitaire apres catastrophes maraudes dans Paris + benevole bagagerie
27/03/2008
236
competences techniques attrait personnel
27/03/2008
237
vice-président : secretaire : militant
30/03/2008
238
transmettre; aider; rendre service
30/03/2008
239
transmettre; aider; rendre service
30/03/2008
240
transmettre; aider; rendre service
30/03/2008
241
ORGANISATION DE MANIFESTATIONS COMMERCIALES COMME VIDES GRENIERS ET LOTOS.
05/04/2008
242
LES BENEFICIAIRES SONT LES CHATS. LES PUBLICS CIBLES SONT LES GENS QUI VEULENT SE DEBARASSER DE LEURS VIEUX OBJETS, OU CEUX QUI VEULENT ACHETER DES CHOSES MOINS CHERES, EN FAISANT UNE BONNE ACTION POUR LA CAUSE ANIMALE.
05/04/2008
243
05/04/2008
244
05/04/2008
245
05/04/2008
246
J'AI DECOUVERT DES APTITUDES POUR GERER UN PROCESSUS PUBLICITAIRE ; LA RELATION AUX CLIENTS, L'ACCUEIL D'UN PUBLIC ; DES DISPOSITIONS POUR L'ANIMATION ET LA VENTE.
05/04/2008
247
TROUVER DES MUNICIPALITES POUR GRANDE QUI PUISSENT NOUS PRETER DES SALLES PLUS GRANDES.
05/04/2008
248
05/04/2008
249
05/04/2008
250
05/04/2008
251
ORGANISER UNE MANISFESTATION COMMERCIALE POUR FINANCER L'ASSOCIATION
05/04/2008
252
Association Jurançonnaise de protection animale
05/04/2008
253
RECOLTER DES FONDS POUR FINANCER LE TRAPPAGE, LA STERILISATION, LE NOURRISSAGE ET LES SOINS VETO DE CHATS ABANDONNES, SOIT DANS LEUR MILIEU, SOIT DANS LE REFUGE POUR LES PROPOSER A L'ADOPTION.
05/04/2008
254
UNE BONNE RECETTE MAIS INSUFFISANTE POUR L'INSTANT. BESOIN DE FAIRE D'AUTRES MANIFESTATIONS DE CE TYPE CAR NOUS N'AVONS PAS DE SUBVENTIONS PUBLIQUES ET PEU D'ADHERENTS (SEULEMENT LES MEMBRES).
05/04/2008
255
TROUVER DE L'ARGENT POUR FINANCER LES ACTIONS DE L'ASSOCIATION.
05/04/2008
256
MISE EN PLACE DU PROJET : DEMANDE DU PRET D'UNE SALLE MUNICIPALE AUPRES D'UNE MAIRIE ; DEMANDE D'AUTORISATION DE LA MANIFESTATION AUPRES DE LA PREFECTURE ; DEMANDE DE DIFFUSION DE LA PUBLICITE SUR LES PANNEAUX LUMINEUX OU FIXES DES VILLES CONCERNEES (CELLE DE LA MANIFESTATION ET LES PERIPHERIQUES) ; CREATION ET DISTRIBUTION DE PUB PAPIER (AFFICHES ET FLYERS) ; PUBLICITE PAR TOUS MOYENS (JOURNAUX, RADIO, INTERNET) GESTION DES INSCRIPTIONS (COURRIER, TELEPHONE, INTERNET) ET RECEPTION DES PAIEMENTS POUR LES EMPLACEMENTS ; MISE EN PLACE DE LA SALLE ET DU MATERIEL POUR LA BUVETTE PROPOSEE PAR L'ASSOCIATION ; ACCUEIL DES EXPOSANTS, DES CLIENTS DE LA BUVETTE, VENTE DES BOISSONS ET NOURRITURES PROPOSEES (SANDWICHS FROIDS OU CHAUDS, ASSIETTES AVEC DES FRITES, GATEAUX, ETC...) ; RANGEMENT ET NETTOYAGE DE LA SALLE MUNICIPALE ; REMPLIR LES DOCUMENTS DONNES PAR LA PREFECTURE PAR L'INTERMEDIAIRE DE LA MAIRIE CONCERNEE ET LES REMETTRE A LA PREFECTURE ; ETABLIR LA COMPTABILITE DE LA L'ASSOCIATION EN INCLUANT LA MANIFESTATION.
05/04/2008
257
05/04/2008
258
L'AMOUR ET LA PASSION DES CHATS.
05/04/2008
259
direction d'association
14/04/2008
260
Echanges entre pères de famille
14/04/2008
261
Rendez-vous réguliers
14/04/2008
262
Développer les occasions de rencontres et d'échanges en liberté.
14/04/2008
263
Entraide professionnelle
22/04/2008
264
Aider des personnes en recherche d'emploi
22/04/2008
265
Participation à un reseau informel d'entraide des personnes en recherche, reseau composé de DRH, d'amis de consultants de chefs d'entrepriseetc...)
22/04/2008
266
le plaisir du don L'idée rejouissante qu' une action, une écoute, un interêt porté à une personne pouvait changer durablement son parcours
22/04/2008
267
Réunions "Tandem"
22/04/2008
268
accompagner de jeunes couples en construction
22/04/2008
269
Organisation de soirées debat/ temoignages sur des thèmes societaux avec 5 à 6 couples.
22/04/2008
270
Accompagner mon épouse pour qui cela avait un sens et relevait de son engagement chretien. A titre plus personnel par gout inextangible du dialogue et de l'echange
22/04/2008
271
Eté de vaour
24/04/2008
272
préparaton festival
24/04/2008
273
nettoyage et préparation de locaux
24/04/2008
274
dirigeant de club sportif
24/04/2008
275
rendre service à l'association
24/04/2008
276
permettre à des enfants et des adultes de pratiquer un sport
24/04/2008
277
pour éviter la dissolution du club
24/04/2008
278
fonction associative
02/05/2008
279
Formation personnelle
02/05/2008
280
delegue de parents
12/05/2008
281
echanges sur lle college
12/05/2008
282
Humanitaire
20/05/2008
283
Autonomie en matière de santé pour les plus démunis
20/05/2008
284
Missions de soins, d'enseignement et d'échange avec les médecines traditionnelles de différents pays
20/05/2008
285
Pour réhabiliter les médecines traditionnelles locales les moins coûteuses (donc accessibles à tous) et les plus respectueuses de l'hommes et de l'environnement. A noter que cet engagement citoyen non seulement ne se limite pas en France, mais qu'il y est difficilement réalisable (hormis une éventuelle mission future en Guyane auprès des indiens Wayanas, à la fois peuple premier et citoyens français...).
20/05/2008
286
Solidarité Nouvelle face au chômage
17/06/2008
287
17/06/2008
288
17/06/2008
289
17/06/2008
290
17/06/2008
291
17/06/2008
292
17/06/2008
293
17/06/2008
294
17/06/2008
295
17/06/2008
296
Membre du pôle "Orientation de l'association"
17/06/2008
297
17/06/2008
298
17/06/2008
299
17/06/2008
300
17/06/2008
301
17/06/2008
302
17/06/2008
303
17/06/2008
304
ADECRI
17/06/2008
305
17/06/2008
306
17/06/2008
307
17/06/2008
308
17/06/2008
309
17/06/2008
310
17/06/2008
311
17/06/2008
312
17/06/2008
313
17/06/2008
314
Consultant
17/06/2008
315
17/06/2008
316
17/06/2008
317
17/06/2008
318
17/06/2008
319
17/06/2008
320
17/06/2008
321
17/06/2008
322
ADARA
17/06/2008
323
17/06/2008
324
17/06/2008
325
17/06/2008
326
17/06/2008
327
17/06/2008
328
17/06/2008
329
17/06/2008
330
17/06/2008
331
17/06/2008
332
Membre
17/06/2008
333
17/06/2008
334
17/06/2008
335
17/06/2008
336
17/06/2008
337
17/06/2008
338
17/06/2008
339
17/06/2008
340
Odissée
17/06/2008
341
17/06/2008
342
17/06/2008
343
17/06/2008
344
17/06/2008
345
17/06/2008
346
17/06/2008
347
17/06/2008
348
17/06/2008
349
17/06/2008
350
Président du Conseil d'Administration
17/06/2008
351
17/06/2008
352
17/06/2008
353
17/06/2008
354
17/06/2008
355
17/06/2008
356
17/06/2008
357
17/06/2008
358
création de nombreuses associations à caractères sociales
20/06/2008
359
résoudre un problème avec les compètences des gens intéressés pou le faire
20/06/2008
360
création d'une association pour venir en aide aux personnes âgées création d'une association pour le suivi de l'agenda 21 de la commune où je réside création d'une association aprés la rénovation d'un four à pain pour faire revivre le village dans le plaisir et la convialité
20/06/2008
361
au lieu de grommeler dans son coin en se mettant ensemble on cherche des solutions et parfois on en trouve
20/06/2008
362
president associatif
30/06/2008
363
creation d'un festival de théâtre à Valbonne 06
30/06/2008
364
organisation des "Rencontres Théâtre et Méditerranée", festival dédié à la Méditerranée, à ses peuples, aux liens qui les unissent, à l'évidence d'une culture commune et au devenir de cette Communauté Culturelle Méditerranéenne.
30/06/2008
365
Pour trouver des solutions aux conflits méditerranéens par la mise en évidence des liens forts unissant les peuples.
30/06/2008
366
Présidente de l'association SoletSud
07/07/2008
367
Les bénéficiaires sont de deux sortes : Ici, en France : les jeunes de 16 à 30 ans souhaitant partir en stage, devenir volontaire, bénévole ou adhérent pour se réaliser pleinement et découvrir la citoyenneté à travers une mission sur place ou ici. Là-bas, en Amérique Latine et plus particulièrement au Pérou pour le moment : les enfants en leur offrant des activités et les moyens d'apprendre et de s'épanouir comme un enfant, les jeunes souhaitant se former gratuitement au centre de formation et les mamans artisanes désireuses de mieux vivre de leur travail.
07/07/2008
368
Est impliquée notre association SoletSud et ses membres. Nous sollicitons la Ville de Massy, le Conseil Général d'Essonne, la Région Ile de France et certaines entreprises mais n'avons aucune confirmation d'acceptation de soutien.
07/07/2008
369
07/07/2008
370
Malgré de faibles ressources, nous donnons tout pour mener à bien notre projet de créer des structures dans plusieurs villes de France et d'Amérique Latine qui pourront échanger et travailler conjointement sur le développement de nos activités plurielles incluant la solidarité, l'éducation, le sport et la culture.
07/07/2008
371
Ma vie, ma façon de penser, mes attentes et mes projets. Je rêve de donner encore plus ...
07/07/2008
372
Il faut toujours aller de l'avant et savoir s'entourer.
07/07/2008
373
Blandine Aguilar : 06 60 90 72 25
07/07/2008
374
Promotion et éducation au commerce équitable et à la citoyenneté
07/07/2008
375
J'aurais effectué des demandes de subvention dès notre création en octobre 2005 et aurais sollicité de nombreuses entreprises sans lâcher prise. L'impact de cette action est énorme si les collectivités s'impliquent juste un peu. Sont à la fois concernés les jeunes qui feront la France de demain et les personnes âgées, considérées comme un atout et non un fardeau.
07/07/2008
376
Parce que l'humanitaire est éphémère et qu'il a détruit les notions de travail, de solidarité, d'esprit d'équipe et de conscience de soi, le développement durable est tout au contraire l'opportunité pour tout un chacun d'être un acteur à part entière du développement de sa commune, de son quartier ou de sa région. Ces projets locaux pluridisciplinaires permettraient à tous les enfants d'évaluer leur potentiel et la joie qu'ils procurent et reçoivent lorsqu'ils partages des activités.
07/07/2008
377
Blandine De Sousa Aguilar
07/07/2008
378
Trouver du plaisir à agir pour un monde meilleur, récolter des fonds pour construire des projets durables (écoles, centres de formation, coopératives, sanitaires, cuisines collectives, fours solaires ...) et permettre aux jeunes Français de partir en stage ou en tant que volontaire comme citoyen engagé capable de comprendre sa planète.
07/07/2008
379
Cette année, nous avons invité notre partenaire Péruvien à Paris, hormis la découverte fantastique de notre belle capitale, notre objectif a été d'échanger et d'analyser sur les produits tissés main et l'évolution de notre partenariat. Tournoi de football au Pérou d'avril à juin 2008, pour 12 équipes de moins de 14 ans, avec Guillaume et Valentin sur place. Actuellement nous mettons en place le projet : "Crée, bouge, découvre" incluant des activités manuelles et sportives au Pérou de septembre à décembre 2008. Nos recherches de fonds concernent l'achat et l'installation d'une cuisine à l'école : 2600? pour l'apprentissage de l'hygiène, de l'équilibre alimentaire et la possibilité de se sustenter pour mieux étudier (avec vaisselle, mobilier et un fond de roulement alimentaire : pommes de terre, riz, sucre, huile) puis l'achat d'équipements et de matériel créatif et sportif : 2000? (ballons, balles, papier, crayons, feutres, gommes, peinture, pâtes diverses, matériel de randonnée, lampes solaires ...) pour les initier au loisir, à la découverte et au respect de la nature, à créer, à imaginer et à rêver. Il est prévu que chaque création d'enfant Péruvien soit échangée contre une création d'enfant Français, montrant une coutume, une tradition, un paysage, ces différences qui font nos forces.
07/07/2008
380
Le tournoi au Pérou a été un véritable succès grâce à nos trois sponsors : Le Crédit Agricole de Bompas (66), l'Entreprise Lasnier de Blois et le Conseil Général 41, même s'il aurait été plus complet avec davantage de fonds. Les enfants ont reçu de belles coupes, médailles, et surtout un équipement de foot pour chaque participant. Pour le moment, nous n'avons pas encore de sponsor ni de soutien pour notre projet "Crée, bouge, découvre" mais espérons qu'il retiendra l'attention de certains internautes.
07/07/2008
381
Nous adorons les enfants car ils représentent l'avenir et c'est par eux que s'opèrera le changement de nos modes de vie et de consommation. Après notre première mission au Pérou en 2006, nous sommes tombés d'accord qu'il fallait impliquer enfants et adultes ici et là-bas dans un échange de savoirs, de compétences et de richesses permettant de développer durablement notre planète.
07/07/2008
382
Blandine Aguilar est à l'initiative de l'association SoletSud et les projets sont la résultante de chaque membre, de l'ensemble de nos réflexions car nous tenons compte de chaque idée pour mieux avancer. Sans emploi, elle occupe à plein temps son poste de Présidente, qu'elle affectionne pour sa polyvalence et le dynamisme dont il faut faire preuve. Philippe Laporte est membre depuis le début et s'est peu à peu frayé un chemin important au sein du bureau, il est actuellement Vice-président. Il s'intéresse aux chiffres, aux analyses, à notre organisation, à nos erreurs. Il est ingénieur à l'Observatoire de Paris-Meudon. Yannick Denis est technicien et a souhaité donné du sens à son quotidien en intégrant SoletSud comme adhérent et bénévole. Il est présent sur toutes nos animations en Région Centre et est secrétaire depuis un an. Tous les membres font partie du projet, certains le préparent ici, d'autres le réalisent sur place.
07/07/2008
383
Les motivations sont nombreuses mais nous menons ces projets dans une finalité d'offrir à tous une vie harmonieuse, libre, éduquée, saine et heureuse en ayant la chance de se découvrir créatif, fier de soi, actif et solidaire. Le simple fait de diffuser cela est une grande réussite pour nous.
07/07/2008
384
Etre utile aux démunis
07/07/2008
385
bénévolat, dons...
07/07/2008
386
Bénévolat en ligne
22/07/2009
387
Les bénéficiaires sont les associations, ONG et plus généralement toutes organisations à but non lucratif
22/07/2009
388
- Associations - Bénévoles - Communes - Ministère jeunesse et sports
22/07/2009
389
22/07/2009
390
+ 500 missions réalisées Des coopérations inédites Sud-Nord, Sud-Sud,Nord-Sud, Nord-Nord
22/07/2009
391
22/07/2009
392
Accompagner les associations
22/07/2009
393
Il y a un gros travail à faire d'accompagnement des associations quant à l'expression de leurs besoins en compétences.
22/07/2009
394
La pratique du bénévolat en ligne est véritablement vouée à s'étendre pour plusieurs raisons : - elle permet à des personnes qui ne pourraient pas s'engager de le faire. En effet, le bénévole organise lui même son temps de contribution, il peut donc réaliser sa mission en fonction de ses contraintes. - le bénévolat en ligne permet également à un public plus élargit de contribuer et de s'engager en faveur d'actions citoyennes, par exemple *les personnes à mobilité réduite pour lesquelles il est difficile d'exercer une activité bénévole car les associations ne sont pas toujours équipées pour les accueillir- *les jeunes, qui n'ont pas d'expériences alors le bénévolat en ligne peut être pour eux une réelle opportunité et souvent un premier pas vers leur engagement , par exemple via les campagnes de buzz ou les pétitions en ligne , pour lesquelles les jeunes ont une réelle capacité de diffusion liée à leur connaissance particulière et à l'usage qu'ils ont des réseaux sociaux comme facebook, twitter qui sont de nouveaux outils de communication et de diffusion pour les associations et à travers lesquels les jeunes peuvent être reconnus. *les seniors et retraités sont aussi très interressés par ce mode de contribution. Souvent ils ont du temps mais souhaitent le maitriser afin de gérer leurs différents engagements (petits enfants, voyages, missions temporaires etc..) le bénévolat en ligne est donc pour eux une forme d'engagement particulièrement adaptée - * idem pour les salariés, en particulier ceux qui ont des enfants en bas âge ou des heures de travail flexibles, il est difficile pour eux de s'engager comme bénévole dans une association par contre la mission en ligne leur permet de maitriser entièrement leur engagement. Plus généralement, le bénévolat en ligne est complémentaire des engagements terrain qui restent indispensables. Nous essayons de favoriser cette nouvelle forme de contribution car nous pensons que c'est aussi pour certains, une première expérience vers un engagement citoyen. C'est aussi la reconnaissance de la diversité dans les formes de contribution : chacun doit pouvoir contribuer - seule compte l'action.
22/07/2009
395
natcho@betobe.org
22/07/2009
396
Engagement citoyen
22/07/2009
397
Développement Solidaire
22/07/2009
398
Développement du réseau
22/07/2009
399
Actuellement le réseau compte 2100 bénévoles et 450 associations bénéficiaires. 500 missions ont eu lieu
22/07/2009
400
22/07/2009
401
A travers la plateforme www.betobe.org , l'objectif de favoriser la mise en relation entre des associations et des bénévoles, lesquels contribuent à distance en faveur de missions exclusivement en ligne. Exemples de missions : traductions, conseils (juridique, comptabilité...), développement web, outils de communication, graphisme, buzz etc... toute contribution dont le support peut transiter via internet, ou par téléphone ou vidéoconférence. betobe est un réseau de bénévolat en ligne
22/07/2009
402
L'idée est venue suite aux engagements des fondateurs et de leurs expériences, en particulier dans l'humanitaire. Après plusieurs missions, et tenant compte de la façon dont nous travailliiions à l'époque (à distance avec les sièges des ONG qui sont le plus souvent à Paris ou à Lyon pour les ONG internationales françaises et des besoins en compétences "ponctuels" dont nous pouvions avoir besoin) et bien entendu à l'expansion croissante des nouvelles technologies et des nouveaux outils développés via le web, nous nous sommes dit qu'internet pouvait aussi bouleverser les rapports de coopération en particulier ceux liés à la reconstruction et au développement.... et que c'était une réelle opportunité pour les gens de se rencontrer et mieux encore "agir".
22/07/2009
403
Les motivations étaient de développer de nouvelles formes d'engagement qui tiennent compte des évolutions et des contraintes des personnes. C'était aussi une occasion d'expérimenter des coopérations inédites , en particulier du Sud en faveur du Nord, du Sud en faveur du Sud, etc... et ça marche...
22/07/2009
404
Bénévolat en ligne
22/07/2009
405
Les bénéficiaires sont les associations, ONG et plus généralement toutes organisations à but non lucratif
22/07/2009
406
- Associations - Bénévoles - Communes - Ministère jeunesse et sports
22/07/2009
407
22/07/2009
408
+ 500 missions réalisées Des coopérations inédites Sud-Nord, Sud-Sud,Nord-Sud, Nord-Nord
22/07/2009
409
22/07/2009
410
Accompagner les associations
22/07/2009
411
Il y a un gros travail à faire d'accompagnement des associations quant à l'expression de leurs besoins en compétences.
22/07/2009
412
La pratique du bénévolat en ligne est véritablement vouée à s'étendre pour plusieurs raisons : - elle permet à des personnes qui ne pourraient pas s'engager de le faire. En effet, le bénévole organise lui même son temps de contribution, il peut donc réaliser sa mission en fonction de ses contraintes. - le bénévolat en ligne permet également à un public plus élargit de contribuer et de s'engager en faveur d'actions citoyennes, par exemple *les personnes à mobilité réduite pour lesquelles il est difficile d'exercer une activité bénévole car les associations ne sont pas toujours équipées pour les accueillir- *les jeunes, qui n'ont pas d'expériences alors le bénévolat en ligne peut être pour eux une réelle opportunité et souvent un premier pas vers leur engagement , par exemple via les campagnes de buzz ou les pétitions en ligne , pour lesquelles les jeunes ont une réelle capacité de diffusion liée à leur connaissance particulière et à l'usage qu'ils ont des réseaux sociaux comme facebook, twitter qui sont de nouveaux outils de communication et de diffusion pour les associations et à travers lesquels les jeunes peuvent être reconnus. *les seniors et retraités sont aussi très interressés par ce mode de contribution. Souvent ils ont du temps mais souhaitent le maitriser afin de gérer leurs différents engagements (petits enfants, voyages, missions temporaires etc..) le bénévolat en ligne est donc pour eux une forme d'engagement particulièrement adaptée - * idem pour les salariés, en particulier ceux qui ont des enfants en bas âge ou des heures de travail flexibles, il est difficile pour eux de s'engager comme bénévole dans une association par contre la mission en ligne leur permet de maitriser entièrement leur engagement. Plus généralement, le bénévolat en ligne est complémentaire des engagements terrain qui restent indispensables. Nous essayons de favoriser cette nouvelle forme de contribution car nous pensons que c'est aussi pour certains, une première expérience vers un engagement citoyen. C'est aussi la reconnaissance de la diversité dans les formes de contribution : chacun doit pouvoir contribuer - seule compte l'action.
22/07/2009
413
natcho@betobe.org
22/07/2009
414
Engagement citoyen
22/07/2009
415
Développement Solidaire
22/07/2009
416
A travers la plateforme www.betobe.org , l'objectif de favoriser la mise en relation entre des associations et des bénévoles, lesquels contribuent à distance en faveur de missions exclusivement en ligne. Exemples de missions : traductions, conseils (juridique, comptabilité...), développement web, outils de communication, graphisme, buzz etc... toute contribution dont le support peut transiter via internet, ou par téléphone ou vidéoconférence. betobe est un réseau de bénévolat en ligne
22/07/2009
417
Développement du réseau
22/07/2009
418
Actuellement le réseau compte 2100 bénévoles et 450 associations bénéficiaires. 500 missions ont eu lieu
22/07/2009
419
22/07/2009
420
L'idée est venue suite aux engagements des fondateurs et de leurs expériences, en particulier dans l'humanitaire. Après plusieurs missions, et tenant compte de la façon dont nous travailliiions à l'époque (à distance avec les sièges des ONG qui sont le plus souvent à Paris ou à Lyon pour les ONG internationales françaises et des besoins en compétences "ponctuels" dont nous pouvions avoir besoin) et bien entendu à l'expansion croissante des nouvelles technologies et des nouveaux outils développés via le web, nous nous sommes dit qu'internet pouvait aussi bouleverser les rapports de coopération en particulier ceux liés à la reconstruction et au développement.... et que c'était une réelle opportunité pour les gens de se rencontrer et mieux encore "agir".
22/07/2009
421
Les motivations étaient de développer de nouvelles formes d'engagement qui tiennent compte des évolutions et des contraintes des personnes. C'était aussi une occasion d'expérimenter des coopérations inédites , en particulier du Sud en faveur du Nord, du Sud en faveur du Sud, etc... et ça marche...
22/07/2009

CSE-Experts : votre pratique personnelle du CSE

NomPrénomquestionnaireDate
1
RSE
24/06/2023
2
Les élus et la direction
24/06/2023
3
Ne pas verser la prime mobilité (car beaucoup de salariés viennent à pied et ne rentre pas dans les critères alors qu’il s’agit du moyen de transport le plus doux) mais encourager le déplacement en vélo
24/06/2023
4
Questionnaire de motivation des salariés Enquêtes de faisabilité sur le terrain de l’association Devis des travaux Pose et installation d’un parking couvert et sécurisé à vélo
24/06/2023
5
Plus de salariés viennent en vélo La prime n’est pas versée
24/06/2023
6
Formation
02/06/2023
7
Moi
02/06/2023
8
Informer le CSE et les salariés sur la stratégie de formation des salariés.
02/06/2023
9
Suite à consultation du CSE sur le plan, présentation et explication du plan prévisionnel à tous les salariés.
02/06/2023
10
Un plan connu et prix investi par les salariés.
02/06/2023

Vos Bonnes Pratiques

Partagez vos pratiques ou celles d'autrui

NomPrénomquestionnaireDate
1Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Tour de France Citoyen
14/04/2015
2Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Toutes les personnes, toutes les organisations
14/04/2015
3Jean‑FrançoisCHANTARAUD
De très nombreux décideurs de toutes les sphères. Elle se déploie en lien avec des partenaires :
14/04/2015
4Jean‑FrançoisCHANTARAUD
14/04/2015
5Jean‑FrançoisCHANTARAUD
14/04/2015
6Jean‑FrançoisCHANTARAUD
14/04/2015
7Jean‑FrançoisCHANTARAUD
14/04/2015
8Jean‑FrançoisCHANTARAUD
14/04/2015
9Jean‑FrançoisCHANTARAUD
14/04/2015
10Jean‑FrançoisCHANTARAUD
contact@odissee.info
14/04/2015
11Jean‑FrançoisCHANTARAUD
1992
14/04/2015
12Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Organiser le débat public sur tous sujets de société ou internes à un organisme
14/04/2015
13Jean‑FrançoisCHANTARAUD
14/04/2015
14Jean‑FrançoisCHANTARAUD
L'Observatoire du Dialogue Social
14/04/2015
15Jean‑FrançoisCHANTARAUD
De nombreux Tours de France Citoyens et été conçus et animés par l'Odis
14/04/2015
16Jean‑FrançoisCHANTARAUD
. Réaliser une vaste étude auprès des organismes partenaires sur le thème défini par le comité de pilotage Citoyenne . Organiser la réflexion de tous les acteurs concernés par ce thème : citoyens, élus, associations, entreprises, pouvoirs publics, collectivités territoriales, universitaires,... . Communiquer auprès de tous ces acteurs
14/04/2015
17Jean‑FrançoisCHANTARAUD
. Étude : connaître les opinions et attentes des associations sur le thème retenu . Réflexion stratégique : identifier des propositions concrètes et ambitieuses et des champs d'actions . Communication : sensibiliser les citoyens et les médias aux enjeux du thème retenu et de communiquer des informations inédites à travers une démarche interactive . Lobbying : créer dans toute la France des groupes de travail regroupant des acteurs susceptibles de devenir des forces de propositions sur des sujets liés au thème retenu . Validation et faisabilité : identifier les conditions du changement, tester des idées, identifier les conditions de leur mise en ouvre, modéliser des pratiques pouvant donner lieu à des changements de comportement et qui feront progresser la société sur la voie du dialogue, de la transparence et de la responsabilité.
14/04/2015
18Jean‑FrançoisCHANTARAUD
De l'étude permanente menée "Comprendre et dévélopper la Personne, la Société et l'Entreprise" et de ses multiples Tables rondes thématiques, événements citoyens, études quantitatives, monographies sectorielles ou internes aux organisations, ainsi que des Démarches d'organisation du dialogue déployées au sein de nombreuses organismes et en lien avec leurs diverses parties prenantes.
14/04/2015
19Jean‑FrançoisCHANTARAUD
L'Odis apporte son expertise en termes d'Intelligence Sociale, l'Odissée apporte ses expertises thématiques.
14/04/2015
20Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Construire une culture de responsabilité interllectuelle.
14/04/2015
21Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Gouvernance
17/06/2016
22Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
23Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
24Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
25Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
26Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
27Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
28Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
29Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
30Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Tél : 01 40 70 08 89
17/06/2016
31Jean‑FrançoisCHANTARAUD
1992
17/06/2016
32Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Organiser la réflexion collective au sein des organisations
17/06/2016
33Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
34Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
35Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Impliquer les personnes dans la recherche de l'intérêt collectif de l'ensemble de leurs parties prenantes à long terme.
17/06/2016
36Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Concevoir, préparer, animer des séries de modules de dialogue au sein d'une organisation.
17/06/2016
37Jean‑FrançoisCHANTARAUD
Transformer les personnes et les systèmes : - aider chacun à mieux comprendre son environnement et à mieux s'y positionner - renforcer les marges de manœuvre des acteurs pour leur permettre de déployer l'innovation plus vite et à plus grande échelle.
17/06/2016
38Jean‑FrançoisCHANTARAUD
L'expérimentation de mécanismes interactifs dans des contextes et des sujets très variés a permis la modélisation progressive d'un mécanisme d'irrigation d'un corps social d'une culture de respect des personnes, des faits et des idées.
17/06/2016
39Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
40Jean‑FrançoisCHANTARAUD
17/06/2016
41
MAAF Assurances, entreprise de 6 600 salariés
09/10/2006
42
Définition d'un nouveau projet d'entreprise à travers 3 phases : Phase 1 (mai 2002 ? mars 2003) : réflexions des cadres supérieurs, soit 200 personnes. Phase 2 (avril 2003 ? mars 2004) : mobilisation des collaborateurs pour enrichissement et déclinaison des orientations, soit 2 300 collaborateurs volontaires. Phase 3 (avril 2004 ? juin 2004) : synthèse pour avis en Conseil d'Administration, au Comité d'Entreprise et en Assemblée Générale
09/10/2006
43
Plus de 2 500 collaborateurs (soit 37% des effectifs du groupe) ont participé à ce jour à la démarche. Les résultats de la démarche concerneront l'ensemble des collaborateurs du groupe soit 6 600 personnes.
09/10/2006
44
Le Président de MAAF Assurances acte de l'efficacité du projet d'entreprise défini collectivement en 1994/1995, et de la nécessité de réfléchir dès maintenant à un nouveau projet pour adapter la Société A aux grandes évolutions des 10 ans à venir. Trois instances de pilotage sont constituées : - Le comité exécutif, réuni tous les trimestres pour prendre connaissance de l'état d'avancement, arbitrer quand cela est nécessaires et valider les orientations retenues - Un comité de pilotage, réuni tous les mois pour coordonner la démarche, réorienter les travaux menés et identifier des pistes de travail - Une équipe projet, réunie toutes les semaines pour assurer la coordination opérationnelle, le soutien méthodologique et l'animation de la communication sur le projet Mai 2002 - Mars 2003 : Premières réflexions avec le management supérieur. - Etape 1 : Analyse externe et interne (réflexions, benchmark, constats, investigations) à travers 17 groupes thématiques et 2 conventions avec l'ensemble des cadres supérieurs - Etape 2 : Implication pour le Groupe (études d'impacts, approfondissements, priorisations). Une 3ème convention avec l'ensemble des cadres supérieurs a permis de définir 10 chapitres. Avril 2003 - Mars 2004 : Enrichissements et propositions avec l'ensemble du personnel. Le lancement de cette phase a été organisé à travers un Tour de France de la direction dans 19 villes pour présenter le projet et échanger avec les collaborateurs. Trois supports de communication interactive : - Intranet - Un support écrit de communication spécifique au projet - Une Web TV pour échanger à distance au sein des groupes Trois modes d'implication pour les salariés : - Participation aux groupes de travail : les 10 chapitres ont été déclinés en 71 thèmes traités à travers 91 groupes de travail formés de volontaires. Chaque groupe est parrainé par un cadre supérieur, animé par un cadre d'encadrement et un co-animateur choisi par le groupe. Chaque groupe désigne un rapporteur qui synthétise les travaux. - Participation aux enquêtes ou sondages sur des thèmes précis - Participation à travers les outils de communication interactive : Intranet et forums Les groupes de travail se réunissent chacun 4 fois : - Une réunion d'élaboration du constat - Une réunion d'enrichissements - Une réunion de définitions des recommandations - Une réunion de définition de la synthèse Chaque réunion dure 2 jours. Un séminaire animateurs a lieu systématiquement entre deux réunions pour débriefer la réunion passée, préparer la prochaine et faire part des avis des instances de pilotage. Chaque groupe doit fournir à l'issue de la démarche un rapport structurés en trois parties : constats, enjeux, recommandations. Juin 2004 : Synthèse de la démarche. - Synthèse de la démarche par la Direction Générale : synthèse des préconisations retenues et justification des préconisations non retenues - Diffusion à l'ensemble du personnel - Présentation pour avis en Conseil d'Administration, au Comité d'Entreprise et en Assemblée Générale
09/10/2006
45
La démarche est en cours mais des résultats sont déjà visibles : - Valorisation du management supérieur - Mobilisation des collaborateurs : 200 cadres supérieurs et 2 300 salariés volontaires, soit au total 37% des effectifs du groupe - Déclinaison opérationnelle de certaines préconisations
09/10/2006
46
09/10/2006
47
09/10/2006
48
09/10/2006
49
09/10/2006
50
Projet d'entreprise
09/10/2006
51
« Nous ferions attention à : - la durée du projet car 2 ans de réflexion , c'est trop long par rapport à notre environnement - mieux impliquer encore les cadres de direction pour s'assurer des relais d'information - mieux communiquer au lancement du projet sur des éléments de cadrage stratégique ...... » « Peu d'entreprises consacrent autant de temps, de moyens, de ressources à la construction du dialogue social entre 2 générations, puis entre 2 sociétés qui tentent de se rassembler sans se ressembler... »
09/10/2006
52
Entreprise
09/10/2006
53
Associer les collaborateurs à la définition du nouveau projet d'entreprise pour accompagner les changements et générer une appropriation collective des défis et enjeux du groupe à horizons 2008/2010
09/10/2006
54
Trois phases : - Premières réflexions avec le management supérieur - Enrichissement du constat et des propositions avec l'ensemble du personnelSynthèse de la démarche par la Direction Générale, diffusée à l'ensemble du personnel et prése ...
09/10/2006
55
Démarche en cours (novembre 2001 - juin2004) - Bilan provisoire : - Valorisation du management supérieur - Mobilisation des collaborateurs : 200 cadres supérieurs et 2 300 salariés volontaires, soit au total 37% des effectifs du groupe ...
09/10/2006
56
Le Président de la société avait déjà initié une réflexion sur le projet de l'entreprise avec l'ensemble des salariés à son arrivée à la tête du groupe au début des années 90. Estimant que ce premier projet avait fait son temps, c'est lui qui décida de mobiliser ses équipes pour qu'elles réfléchissent à un nouveau processus de réflexion collective permettant de définir un nouveau projet d'entreprise.
09/10/2006
57
Le Président de la société
09/10/2006
58
Dans un contexte en pleine évolution, MAAF Assurances souhaite associer les collaborateurs à sa réflexion stratégique par : - Une mobilisation du plus grand nombre, - Une co-production des orientations stratégiques. Il s'agit d'accompagner les changements notamment par une appropriation collective des défis et enjeux du groupe à horizon 2008/2010. La démarche doit permettre de répondre à trois objectifs majeurs : - Gérer le rapprochement avec une autre société du même secteur - Intégrer une nouvelle génération de collaborateurs - Renforcer le management Le principal frein à cette démarche : les performances actuelles du groupe (forte croissance) n'incitent pas à une remise en question pourtant inévitable.
09/10/2006
59
Pays du Médoc, Syndicat mixte de Pays - 57 communes - 4 administratifs salariés
30/10/2006
60
Tous le Pays : 57 communes et leurs regroupements, 6 cantons.
30/10/2006
61
Syndicat mixte : 110 délégués et un bureau de 39 membres
30/10/2006
62
Ce travail de concertation a permis de construire rapidement une lecture partagée du territoire et un positionnement citoyen, une prise de conscience par tous les participants de leur rôle et de leur mission d'acteur territorial.
30/10/2006
63
On constate aujourd'hui une appropriation avec un très fort consensus local (tous les acteurs se reconnaissent) à la mesure du travail fourni. La charte, résultat direct du travail collectif a été publiée en 3000 exemplaires. Nous avons édité un magazine envoyé dans tous les foyers du Pays, et nous avons passé un contrat de Pays avec l'Etat.
30/10/2006
64
- Identification des « locomotives » de tous les secteurs de la Société Civile, afin d'envisager un rapprochement et un véritable dialogue entre ces acteurs - Constitution d'un Conseil de Développement composé de 70 représentants de la société civile, le 2 juillet 2001. Organisation des échanges : - Mise en place de 8 ateliers de travail thématiques constitués d'élus et de représentants de la société civile (chacun pouvant choisir un ou plusieurs thèmes). 15 réunions par atelier ont eu lieu, elles ont permis de mutualiser les idées et d'obtenir un consensus sur les grands enjeux thématiques du territoire. - Mise en place de 8 ateliers mixtes rassemblant élus et membres du Conseil de Développement afin de dessiner, sur la base du travail des ateliers thématiques, les grands axes stratégiques de la Charte - Nouvelles réunions des ateliers de travail pour travailler sur le diagnostic enrichi et réaménagé par les ateliers mixtes. Les ateliers ont été animés avec rigueur, permettant à chacun de participer et de s'exprimer : toutes les réflexions, les suggestions, les propositions ont été prises en compte et débattues pour parvenir à trouver un véritable consensus.. Synthèse des travaux : élaboration des axes de développement et déclinaison d'un plan d'action. Tout ce travail a ensuite été validé par le Conseil de Développement et voté par les élus en comité syndical. Tous les acteurs ont ainsi pu s'approprier cet énorme travail.
30/10/2006
65
30/10/2006
66
Les ateliers ont également provoqué une véritable rencontre et un dialogue entre les élus et la Société Civile favorisant ainsi une meilleure compréhension des difficultés rencontrées et des intérêts collectifs.
30/10/2006
67
30/10/2006
68
30/10/2006
69
Projet territorial, création d'un pays
30/10/2006
70
Secteur public
30/10/2006
71
Construire un projet commun de territoire avec 57 communes en associant élus et société civile : - Fédérer l'ensemble des communes et par la même les élus, par delà les appartenances politiques - Dépasser les intérêts catégoriels en rapprochant les acteurs de la Société Civile - Penser l'avenir du territoire de manière collective, organiser une réflexion concertée et globale - Elaborer des axes de développement, rédiger une charte de territoire et décliner un plan d'action concerté
30/10/2006
72
. Un contrat de pays signé avec l'Etat et un contrat de développement durable signé avec le département. . Constitution d'un Conseil de Développement composé de 70 représentants de la société civile, le 2 juillet 200
30/10/2006
73
. Une vision globale commune et un projet collectif pour le territoire, formalisés dans une Charte de territoire. . L'émergence d'une nouvelle culture d'échanges et de débats publics, favorisant la concertation et le dialogue. . L'émergence d'actions transversales, de synergies entre les différents porteurs de projet à travers les rencontres issues de la concertation
30/10/2006
74
Notre pays est un territoire enclavé, une presqu'île non structurée et sans culture de coopération ce qui a favorisé le développement d'une forte identité défensive et de repli sur soi. Les nombreux atouts de cette région ont été longtemps occultés par la notoriété et le prestige de la vigne et du vin.
30/10/2006
75
Le syndicat mixte du Pays de Médoc, ce qui représente 57 communes.
30/10/2006
76
Nous avons voulu supprimer le verrou du repli sur soi en faisant travailler et parler ensemble les différents représentants de la Société civile, porteurs de ces atouts cachés. L'élaboration du diagnostic de territoire a permis de rassembler les forces autour de thèmes majeurs et prioritaires et de mettre en évidence tous les points faibles mais aussi les points forts à développer.
30/10/2006
77
Inergie, entreprise de conseil de 40 salariés
18/12/2008
78
Les salariés et les clients de l'entreprise.
18/12/2008
79
La totalité des salariés participent aux démarches participatives, soit 40 personnes.
18/12/2008
80
La volonté de fonctionnement participatif de l'entreprise s'est traduite à travers une série d'actions : - Recrutement : toujours réalisé par au moins 4 futurs collaborateurs du recruté - Participation financière : 50% du résultat net va aux collaborateurs. Chaque année depuis 2001, l'actionnaire met en vente 5% du capital à destination des salariés volontaires qui ont plus d'un an d'ancienneté. - Association à la vie de l'entreprise : 1 mail du PDG 2 fois par mois en moyenne, réunions internes fréquentes, groupes de travail, 3 dîners par an et 2 séminaires internes par an d'une journée - Transparence : tous les comptes trimestriels sont commentés et discutés, les échanges sont bienvenus, tout est publié jusqu'au résultats des contrôles (URSSAF, inspection du travail, fisc) - Management des connaissances : chaque collaborateur cette année doit animer au moins une formation interne et en suivre deux par an - Plaisir de travailler : chaque collaborateur choisit la durée de son temps de travail et est incité à proposer des innovations (ex : théâtre d'entreprise, création d'associations, création d'un observatoire de l'opinion des salariés, .) - Management au quotidien : chaque encadrant réserve du temps quotidiennement pour l'écoute de ses collaborateurs, la critique est encouragée - Volonté de progrès : chaque année une étude de satisfaction clients et une étude d'opinion interne identifient les points faibles qui font ensuite l'objet de groupes de travail ; pour la seconde fois un 360° permettra aux encadrants d'améliorer leur mode de management
18/12/2008
81
L'impact sur la performance est très clair : l'entreprise est en croissance constante depuis 1986, ses résultats ont toujours été positifs sauf en 1990 (mauvais investissement), et donc les salariés ont toujours bénéficié du partage de la valeur qu'ils avaient créée. Les clients sont fidèles à l'entreprise qui ne démarche pas. Les quatre associations que l'entreprise anime profite des pratiques de dialogue social mises en place en interne Les résultats de cette politique ont même été évalués par un audit extérieur puisque la qualité des relations internes d'INERGIE a été évaluée comme une des dix meilleures en Europe (prix décerné en décembre 2002) et lui a valu d'être lauréat du prix Employeur remarquable.
18/12/2008
82
Le dialogue social a généré de la performance économique (chiffre d'affaires, résultats, nombre de clients.), de la responsabilité collective (autonomie des collaborateurs, fidélité, plaisir à travailler) et l'augmentation du nombre de consultants (40 aujourd'hui).
18/12/2008
83
« Nous nous remettons en cause chaque année à l'analyse des résultats économiques, des études de satisfaction clients (et analyse des réclamations : 5 en 15 ans !) et de l'opinion des collaborateurs. »
18/12/2008
84
Les résultats des études d'opinion interne, étalonnés avec les résultats de 200 autres entreprises dans une base de données spécifique, placent l'entreprise INERGIE parmi les entreprises dans lesquelles les salariés sont les plus satisfaits de l'ambiance et de l'organisation du travail.
18/12/2008
85
La qualité des relations internes de l'entreprise INERGIE a été évaluée par un auditeur externe comme une des dix meilleures en Europe (prix décerné en décembre 2002) et lui a valu d'être lauréat du prix Employeur remarquable.
18/12/2008
86
18/12/2008
87
Management participatif
18/12/2008
88
18/12/2008
89
Instaurer un dialogue permanent et naturel avec l'ensemble des salariés pour tout ce qui concerne la vie de l'entreprise : de la fermeture de sociétés-sours à la vie au quotidien, en passant par des changements d'identité, des nouvelles procédures, des déménagements .
18/12/2008
90
Le mode de fonctionnement participatif se décline à plusieurs niveaux dans l'entreprise : recrutement, participation financière, association à la vie de l'entreprise, transparence, management des connaissances, plaisir de travailler, management au quotidien, volonté de progrès.
18/12/2008
91
La société INERGIE a été conçue avec deux ambitions qui sont restées les mêmes depuis la création de l'entreprise : - Former un groupe de conseil et de prestations reconnu dans le domaine du management et de la communication - Etre une entreprise où il fait bon travailler
18/12/2008
92
C'est pour faire de son entreprise en lieu où il fait bon travailler que le PDG de la société a défini et mis en place un mode de fonctionnement participatif.
18/12/2008
93
Pour répondre aux objectifs fixés, le PDG de la société a défini et mis en place un mode de fonctionnement participatif.
18/12/2008
94
Plusieurs raisons motivent cette démarche : - Philosophie personnelle du dirigeant - Intérêt de l'entreprise : l'implication des collaborateurs est indispensable au développement durable de l'entreprise - Professionnalisme : acculturer ses salariés au dialogue est important pour une société de service où la part du relationnel est primordiale - Crédibilité : expérimenter les principes et pratiques de dialogue dans l'entreprise avant de les proposer aux clients - Exemplarité : la Société B a co-crée trois associations pour favoriser l'échange, l'ouverture et la professionnalisation - Ethique : délicat de conseiller des clients en matière de dialogue social si l'entreprise n'en connaît que le discours et non la pratique.
18/12/2008
95
Fondation 93, Fondation de 14 personnes pour la culture scientifique et technique - Lauréat 2003
30/10/2006
96
Le dispositif « Passeport Découverte » est proposé à tous les enseignants du secondaire (collèges, lycées, etc.), aux animateurs ou éducateurs de structures éducatives du département souhaitant mener un projet autour d'une problématique Science-Société. Certaines opérations sont menées avec les dispositifs de la Prévention Judiciaire de la Jeunesse (milieu ouvert et carcéral).
30/10/2006
97
Plus de 100 000 jeunes, 2 000 chercheurs, philosophes, journalistes et artistes et 3 000 enseignants ont participé à plus de 3 500 projets « Passeport Découverte » depuis 1987. Certains projets sont repris en France et à l'étranger. Les demandes sont de plus en plus nombreuses. Des études d'impact ont été menées par les partenaires financeurs.
30/10/2006
98
30/10/2006
99
30/10/2006
100
Partenariat éducatif / sensibilisation aux sciences
30/10/2006
101
Social et associatif
30/10/2006
102
Sensibiliser les jeunes (et notamment les jeunes en difficulté) au lien Science-Société en les rendant acteurs dans la découverte de savoirs scientifiques et dans la réflexion sur un thème précis.
30/10/2006
103
Le partenariat avec la fondation 93 « Atelier des Sciences » autour du dispositif « Passeport Découverte » peux prendre diverses formes autour de 2 modalités principales : 1. Un partenariat Ressources : La Fondation apporte sa collaboration à des projets déjà définis par des enseignants, éducateurs et/ou animateurs et répondant aux objectifs de « Passeport Découverte » : approfondissement du projet, recherche des lieux de visites, des intervenants, voire des financements complémentaires. Si l'initiateur du projet souhaite inscrire sa démarche sous le label « Passeport Découverte », il bénéficie d'une aide financière directe (déplacements, visites, .) 2. Une inscription dans une opération « Passeport Découverte » : Tous les projets « Passeport Découverte » sont conçus autour d'un principe simple permettant à chaque groupe une interprétation individualisée : - Partir d'une question précise - Conduire une enquête à l'aide de visites organisées et de rencontres avec les plus haut niveaux de compétences (visites de sites, enquêtes, rencontres, débats, .) - Construire une restitution du parcours en direction d'un « vrai » public (autres classes, enseignants, associations, .) afin de mettre le savoir en partage et de fixer les acquis en les transmettant à d'autres. Cette restitution peut prendre différents formes : conférence, débats, concours, journal, exposition, émission de radio.
30/10/2006
104
Les jeunes ne sortent jamais indemnes d'un projet « Passeport Découverte », ils apprennent les méthodes d'investigations, de recherche, il apprennent à poser la bonne question, avant de chercher la réponse, les enseignants disent que mener des projets avec nous leur permet d'enseigner différemment, d'avoir un regard différent sur leurs élèves, ils arrivent à mieux communiquer, à débattre. Ils constatent que même les élèves réputés difficiles sont plus attentifs plus enthousiastes, plus motivés, moins absents.
30/10/2006
105
Le nombre constant de demandes, les exemples de nos projets dans les IUFM (Institut de Formation des Maîtres) et dans le cadre de la PJJ (Protection judiciaire de la Jeunesse), notre travail sur la philosophie avec les jeunes qui n'y auront jamais accès a permis la tenue de trois séminaires initiés par l'IUFM et le CRDP, plusieurs autres projets existent maintenant en primaire et Enseignement spécialisé. Ces projets permettent une valorisation de l'égo de l'élève., un regard différent à la fois de la part de l'élève lui-même, de la part de l'enseignant mais également des parents qui réalisent, lorsque leurs enfants sont en période de restitution que finalement ils ne sont pas « aussi nuls » qu'ils le pensaient ou qu'on leur avait dit.
30/10/2006
106
Nous ferions attention à continuer à : - laisser la maîtrise d'ouvre du projet au porteur de projet - toujours respecter la demande du public - devancer ces attentes - toujours être en avance sur « notre temps » - ne pas nous substituer aux pédagogues que nous ne sommes pas mais à nous positionner comme des passeurs de savoirs culturels, nécessaires à l'acquisition d'un minimum de racines et de repères - toujours faire en sorte que de public captif le public devienne actif et captivé. - bien faire en sorte que notre philosophie d'ensemble soit respectée ainsi que nos attitudes de bases, et que nos projets lorsqu'ils sont repris par d'autres, le soient le plus fidèlement possible, afin de s'assurer qu'ils n'ont pas perdu de leur substance et qu'ils répondent bien à nos enjeux de départ. Nous ferions attention à ne pas : - faire le projet à la place des jeunes ou de l'enseignant - travailler avec des gens qui n'ont qu'un objectif de "consommation".
30/10/2006
107
Au delà de la sensibilisation aux sciences, ce dispositif vise, pour les populations en difficulté scolaire, à valoriser les jeunes en leur donnant un rôle afin qu'ils reprennent confiance en eux, en leur capacité à apprendre et qu'ils retrouvent un regard positif sur eux-mêmes.
30/10/2006
108
L'idée est née de la volonté de faire partager au plus grand nombre, et aux jeunes en particulier, quelques repères fondamentaux sur les sciences pour les inscrire dans la culture.
30/10/2006
109
« Passeport Découverte » est une démarche initiée et mise en ouvre par la fondation 93, en partenariat avec le Conseil général de Seine-Saint-Denis, avec le soutien des ministères en charge de la Recherche, de la Culture, de l'Education Nationale et de l'Inspection Académique du département.
30/10/2006
110
Pour répondre à nos objectifs, mais aussi pour faire face à la « détresse sociale et pédagogique grandissante » dans le département, la fondation 93 a décidé de mettre en place un dispositif d'accompagnement et de soutien des projets pédagogiques organisant une réelle participation des élèves autour de problématiques liant Science et Société.
30/10/2006
111
Nous pensons être une structure précurseur de méthodes, qui, même si elles ont été élaborées dès 1982, restent aujourd'hui novatrices. Parce que nous réunissons à nous seuls autant de projets de sensibilisation aux sciences que l'ensemble des structures dépendant du Ministère de la Recherche. Parce que les demandes que nous recevons chaque année sont de plus en plus nombreuses et que par notre travail nous parvenons à faire que les jeunes et les enseignants vivent mieux les programmes trop peu adaptés à la population d'aujourd'hui. Nos maître mot : valorisation, respect, plaisir.
30/10/2006
112
Proposer ou accompagner des projets éducatifs autour de problématiques Science-Société respectant les principes du « Passeport Découverte » : - Partir d'une question précise - Conduire une enquête à l'aide de visites organisées (visites de sites, enquêtes, rencontres, débats, .) - Construire une restitution du parcours en direction d'un « vrai » public (autres classes, enseignants, associations, .) afin de fixer les acquis en les transmettant à d'autres. Cette restitution peut prendre différents formes : conférence, débats, concours, journal, exposition, émission de radio .
30/10/2006
113
Lupovino, Association de 4 personnes pour l'insertion sociale et urbaine
30/10/2006
114
Les activités de l'association sont ouvertes à l'ensemble des habitants du quartier. Certaines sont destinées à des publics spécifiques (femmes, jeunes, chercheurs d'emploi, personnes analphabètes, .), d'autres sont ouvertes à tous les habitants, d'autres encore sont également ouvertes aux habitants externes au quartier.
30/10/2006
115
L'association LUPOVINO est installée dans un quartier qui accueille une forte population tsigane sédentarisée et fortement marginalisée. Dès le début, l'association s'est constituée en partenaire des opérateurs de ce projet (les institutions de la ville) afin d'organiser le dialogue entre les différentes ethnies présente dans le quartier (manouches, gitans et familles de la région marginalisées) pour trouver une position commune.
30/10/2006
116
1. Ateliers d'expression et de participation citoyenne ; Il s'agit : - De petits groupes de parole fondés sur les dynamiques de l'usage de ce futur quartier afin de mieux saisir les aspirations et désir des usagers - D'une animation de groupe en vue d'approfondir la participation des usagers en imaginant leur appartenance future dans ce nouvel environnement - De préparer un document écrit destiné à être le reflet de leurs aspirations, qui serait la mémoire du groupe mais aussi un document de travail à destination des partenaires institutionnels - De réfléchir aux moyens de se constituer en force de proposition (création d'associations, participation aux comités de quartiers, .) - De rendre possible une légitimité de la parole des familles à travers une formation à la participation Il s'agit de penser d'abord l' « être ensemble » à une petite échelle : le terrain, puis le quartier et agrandir progressivement le cercle jusqu'à relier le site avec l'ensemble de la ville. 2. Théâtre-forum. Organisé depuis septembre 2000 à raison d'une à deux après-midi par semaine, il permet aux femmes manouches qui le souhaitent d'exprimer les oppressions qu'elles subissent : la société, les élus, les travailleurs sociaux qui les sollicitent depuis des années pour réaliser des diagnostics sociaux sans qu'elles en aient le moindre retour, le mari, les enfants, certaines valeurs de leur culture . Des scènes ont été jouées devant les familles, en présence de toutes les ethnies, des représentants du Grand Projet de Ville et des élus. En mai et juin 2003, le groupe a participé à 2 représentations à l'extérieur du quartier où étaient mis en scènes leurs conditions de vie, leurs luttes quotidiennes pour acquérir la confiance des autres, les stigmatisations posées à la fois sur leur quartier mais aussi sur leur culture. Les réactions du public ayant été positives, les interactions crées par la pratique du théâtre forum ont progressivement fait passer les acteurs d'une peur de rencontrer les autres à une envie d'aller découvrir l'extérieur. 3. Création et accompagnement d'un conseil de jeunes du quartier. L'association organise des réunions avec les jeunes inscrits dans cette démarche et d'autres qui les accompagnent afin qu'ils apprennent à s'organiser, à monter des projets, à prendre la parole de façon construite et argumentée et à développer des échanges avec l'extérieur (ville, institutions, Europe). 4. Actions ponctuelles, collectives et/ou individuelles permettant de développer l'insertion sociale et urbaine des habitants du quartier : Aide administrative, soutien scolaire, accompagnement de projets socio-professionnels, suivi social des habitants, organisation d'activités socio-éducatives et culturelles pour enfants et adolescents.
30/10/2006
117
L'association se retrouve nous semble-t-il totalement dans les principes fondateurs énoncés dans la présentation de l'appel à candidatures « donner une place aux individus responsables et contribuer à construire une culture de responsabilité ».
30/10/2006
118
Les effets de ces démarches sont nombreux : - Les différentes catégories d'habitants du quartier ont pu instaurer un dialogue entre eux, les communautarisme se dissipent - Les représentations théâtrales ont permis de donner au reste de la ville une nouvelle image de ce quartier - L'association a réussi à « réintroduire » le dialogue entre les habitants et les pouvoirs publics - La professionnalisation de certaines personnes issues de culture tsigane, l'engagement bénévole d'autres dans le cadre d'activités proposées aux enfants, l'implication des habitants dans les réunions, le développement de pratiques citoyennes pour le respect de l'environnement, etc., sont autant d'autres impacts de ces démarches. Pour autant, le projet de réhabilitation du quartier évolue lentement et l'association travaille aujourd'hui sur la médiatisation de son action afin de sensibiliser l'ensemble de la ville et d'accélérer le processus.
30/10/2006
119
L'association utilise une composante principale de la culture tsigane, l'oralité. Cette valeur a permis la création de groupes de paroles, qui, petit à petit, ont accueilli un nombre croissant de participants. Une mixité homme-femme ainsi que tsiganes, non tsiganes s'est établie au fil des années, ouvrant la possibilité d'un véritable échange de points de vues. En recherchant les compétences de ces familles, nous avons réussi à ce qu'elles deviennent de véritables partenaires dans les projets et actions les concernant.
30/10/2006
120
Pour conclure, nous pensons être une association qui loin d'assister ces familles, leur apporte la possibilité par l'intermédiaire de toutes les actions précédemment citées, de tisser des liens durables avec les autres citoyens de la ville (habitants, collectivité) à travers un dialogue construit, raisonné.
30/10/2006
121
30/10/2006
122
30/10/2006
123
Dialogue intercommunautaire
30/10/2006
124
Social et associatif
30/10/2006
125
Favoriser le dialogue entre les familles d'un quartier socialement précaire et le reste de la ville (notamment les institutions) à travers trois axes : - Faire prendre conscience aux habitants du quartier que leur parole est légitime et qu'elle compte, même en dehors des opérations urbanistiques ou des périodes électorales - Trouver une voie médiane dans le partage des savoirs afin d'éviter les clivages technocrates-habitants - Arriver à créer les conditions permettant un dialogue susceptible de déboucher sur des compromis durables entre les habitants et les institutions
30/10/2006
126
nous pensons être une association qui loin d'assister ces familles, leur apporte la possibilité par l'intermédiaire de nombreuses actions précédemment citées, de tisser des liens durables avec les autres citoyens de la ville (habitants, collectivité) à travers un dialogue construit, raisonné.
30/10/2006
127
L'association LUPOVINO est installée dans un quartier qui accueille une forte population tsigane sédentarisée et fortement marginalisée. Elle a pour principal objectif de favoriser le dialogue entre les familles et le reste de la ville, et notamment des institutions.
30/10/2006
128
Cette association a été crée à l'initiative d'habitants de ce quartier
30/10/2006
129
Le discours récurrents des familles sur leur sentiment de ne pas être des citoyens « comme tout le monde » a amené l'association à passer de la recherche de revendications à une forme plus structurée de démarche participative.
30/10/2006
130
Afin de réaliser ces objectifs, l'association a initié depuis 2000 quatre types d'actions : - Des ateliers d'expression et de participation citoyenne en direction des familles des différents sites concernés afin de développer un apprentissage de la prise de parole et de la réflexion collective - Un atelier de théâtre-forum qui permet aux femmes manouches d'aborder et de présenter à leur quartier, aux élus et au reste de la ville, sur un ton ludique des sujets sensibles (condition de la femme, rapports entre les familles, .) - La création et l'accompagnement d'un conseil de jeunes du quartier pour que les jeunes apprennent à s'organiser, à monter des projets, à prendre la parole de façon construite et argumentée, à développer des échanges avec l'extérieur (ville, institutions, Europe) - Des actions ponctuelles, collectives et/ou individuelles permettant de développer l'insertion sociale et urbaine des habitants du quartier (aide administrative, soutien scolaire, accompagnement de projets .)
30/10/2006
131
Leaders du Futur - Mairie de Rueil Malmaison - Lauréat 2003 Trophée Dialogue Secteur public
18/12/2008
132
Chaque année de 80 à 100 jeunes de 18 à 30 ans bénéficient de ce programme, soit depuis la création du dispositif plus de 350 jeunes concernés. Pour chaque débat public de 100 à 120 personnes participent une fois par mois.
18/12/2008
133
- Le conseil d'administration de l'association composé d'une vingtaine de jeunes - Les services de la mairie : Jeunesse, Citoyenneté, Emploi, Activités économiques, . - Des décideurs et acteurs du monde économique et politique, des sociologues, des philosophes, des journalistes, des écrivains, des hommes de lois, des religieux, des bénévoles du Samu Social, des responsables d'associations humanitaires et sociales.
18/12/2008
134
18/12/2008
135
Sur le thème de la responsabilité au volant, les jeunes sont même passés de la réflexion à l'action puisqu'ils ont organisés sur un week-end, une manifestation intitulée « Conduire Responsable » pour laquelle ils ont réussi à mobiliser de nombreux partenaires (Ministère des Transports, Gaz de France, AXA Prévention, Police municipale, MACIF, Sécurité routière, associations). Il s'agissait de sensibiliser les jeunes de 18 à 25 ans aux dangers de la route et à une conduite plus citoyenne, à travers des structures pédagogiques ouvertes à tous (affichage, téléviseurs, simulateurs divers) et prétextes à engager un dialogue avec les visiteurs. Ces deux jours ont permis de sensibiliser plus d'un millier de jeunes.
18/12/2008
136
Les résultats sont mesurés à travers des réunions de synthèse, un questionnaire pour les participants aux débats et l'étude d'un livre blanc de réflexion sur les sujets traités, ainsi bine sûr que par les témoignages des anciens « élèves ». Les jeunes qui ont participé à ce programme ont appris à se saisir d'un thème de société en se posant les bonnes questions et en cherchant des réponses auprès d'interlocuteurs experts d'une part, et en organisant la réflexion avec les habitants de la ville d'autre part.
18/12/2008
137
18/12/2008
138
C'est pour les jeunes qui participent à ce programme l'occasion de mieux appréhender et de mieux connaître les enjeux de notre société, d'aujourd'hui et de demain. Ils bénéficient d'une expérience inédite qui leur apporte l'ouverture d'esprit et le champ de connaissance de la société nécessaires pour devenir responsables, et peut-être décideurs de demain.
18/12/2008
139
18/12/2008
140
18/12/2008
141
Apprentissage de la citoyenneté par le débat public
18/12/2008
142
18/12/2008
143
Apporter aux jeunes adultes de la ville, de 18 à 30 ans, issus de tous horizons (étudiants, apprentis, chercheurs d'emploi ou actifs) une connaissance réelle des problèmes de la société dans tous les domaines en les faisant participer à la préparation et à l'animation de débats avec des personnalités et les habitants de la ville sur des thèmes de société.Contribuer à la construction et à l'appropriation chez ces jeunes adultes d'une culture de la citoyenneté en les impliquant dans une démarche interactive centrée sur la citoyenneté.
18/12/2008
144
18/12/2008
145
L'objectif était en premier lieu de permettre à des jeunes citoyens de prendre conscience de l'intérêt du débat public. Ils ont ainsi appris la difficulté des processus de concertation et de dialogue.
18/12/2008
146
La mairie de Rueil Malmaison
18/12/2008
147
Des jeunes de la ville, sélectionnés après un entretien mesurant leur motivation et leur disponibilité, sont intégrés à un dispositif qui dure un an et au cours duquel ils organisent et animent, sur le fond et la forme, des séminaires, conférences et débats une fois par mois.Cela leur permet d'acquérir une approche différente de la collectivité, d'être acteurs de leur ville et de la société en organisant la réflexion sur des sujets de société (exemples : Conduire responsable, les conséquences de la décentralisation, le pouvoir des médias, les dons d'organe, le développement durable, le droit de mourir dans la dignité, les croyances d'aujourd'hui), et en rencontrant des acteurs de toutes les sphères et de toutes les cultures socioprofessionnelles.
18/12/2008
148
Nos motivations consistaient avant tout à développer chez eux la maîtrise d'un processus de débat permettant de faire émerger une réponse en tenant compte des arguments de chaque acteur plutôt que le traditionnel « ya qu'à faut qu'on ». Nous avons défini ce programme parce qu'on prétend souvent que les jeunes subissent ou consomment notre société sans être de véritables acteurs, parce qu'on leur reproche souvent de ne pas connaître les institutions et les dirigeants, parce qu'on les inonde d'information sans leur donner les moyens de les décoder, parce qu'ils veulent démontrer le contraire, puisqu'ils sont l'avenir et qu'ils auront à le gérer, pour qu'ils deviennent des décideurs de demain plus proches des réalités.
18/12/2008
149
PLATO Ouest Hérault, Collectif d'entreprises et d'institutionnels - Lauréat 2003 Trophée du Dialogue
18/12/2008
150
106 PME locales participent au dispositif. 12 grandes entreprises parrainent les ateliers, en mettant à disposition des cadres expérimentés. Les acteurs institutionnels locaux du développement économique participent au comité de pilotage et soutiennent les projets définis par les groupes.
18/12/2008
151
Les institutionnels et les entreprises.
18/12/2008
152
18/12/2008
153
C'est un bel exemple de mobilisation entre les différents acteurs du bassin de vie - responsables de PME, grandes entreprises, représentants de l'Etat et des collectivités publiques - qui repose essentiellement sur le dialogue et sur la participation, clés indispensables à la réussite d'un tel projet.
18/12/2008
154
Le dispositif vise à mettre en place une action d'ampleur permettant d'engager un nombre significatif d'entreprises dans une démarche de développement de leur performance globale. Il s'agit d'engager une action de progrès sur les dimensions clés de l'entreprise et, en lien avec la stratégie, d'agir sur : - le développement commercial - l'organisation et le management des ressources humaines - le management des ressources financières et le développement de la rentabilité - l'international - le parrainage emploi Pendant 2 ans (le dispositif a été lancé en février 2002), au rythme de 10 séances par an, les chefs d'entreprises ont commencé et vont continuer à mettre en évidence dans des groupes de travail et de façon pragmatique les enjeux, les actions et les solutions qui permettent de développer leur entreprise et d'en renforcer la compétitivité. A chaque réunion de travail, c'est le groupe qui décide de travailler en fonction des besoins détectés ou des thèmes choisis de façon commune par l'ensemble des participants dans le but d'apporter des réponses individuelles et collectives permettant : - des solutions immédiates dans l'entreprise - de créer un maillage actif, professionnel, favorisant le développement des échanges d'expériences, du savoir-faire et bien entendu des affaires.
18/12/2008
155
Le programme ne pourra être évalué de façon rigoureuse qu'une fois qu'il sera achevé, en février 2005. Plusieurs résultats peuvent cependant être déjà mis en exergue : - Le taux de participation dans les groupes est de 80%. - Lors du lancement en février 2002 le nombre de PME participantes était de 99, il est de 106 au 31 mai 2003. - Des actions spécifiques par atelier ont déjà été élaborées et parfois mises en ouvre : > atelier international : Missions d'affaires au Vietnam et en Chine prévues début Octobre 2003 avec le soutien de la DRCE et des Missions économiques et financières. > atelier industrie : avec le soutien de l'Association Régionale pour l'Amélioration des Conditions de Travail (ARACT), mise en place d'une action sur l'évaluation des risques par poste et élaboration du document unique. > atelier vin : constitution d'un GIE et recherche de distributeurs pour exporter du vin sur le continent chinois. > atelier tourisme : réalisation d'une étude pour démontrer l'importance du tourisme et améliorer la qualité de l'accueil des touristes dans notre région. > atelier bâtiment : réalisation d'un document commercial avec l'ensemble des corps de métier nécessaires à la construction d'une maison individuelle.
18/12/2008
156
Nous ferions attention à : - Ne pas sélectionner que des chefs d'entreprise motivés et performants. Certes leur présence est nécessaire mais la dynamique de groupe permet d'associer d'autres participants moins réceptifs au départ à ce mode de fonctionnement en réseau, mais qui présentent naturellement un potentiel d'ouverture vers l'extérieur pour peu qu'ils soient sensibilisés. - Contacter des grandes entreprises ayant une culture et une politique d'appui au développement des PME nécessaires à la réussite de l'opération. Les grandes entreprises peu concernées par le développement économique local sont forcément moins impliquées dans leur rôle d'animation. - Communiquer et mobiliser les représentants de l'Etat et des Collectivités territoriales sur l'importance du réseau mis en place, son poids économique et leur rôle de facilitateur afin de ne pas leur laisser croire qu'il s'agit là d'une action normale sans en mesurer les incidences sur le développement de l'emploi.
18/12/2008
157
18/12/2008
158
Francis Marty
18/12/2008
159
Aide au développement des PME
18/12/2008
160
18/12/2008
161
Aider les dirigeants des PME locales à développer leur performance et leur compétitivité afin de développer le tissu économique local et donc l'emploi.
18/12/2008
162
Organisation de groupes de travail thématiques réguliers avec des chefs d'entreprise de PME, animés par des cadres expérimentés « mis à disposition » par de grandes entreprises, autour de 2 objectifs : - Partage de connaissances et d'expériences - Réflexion commune permettant la définition de projets individuels et collectifs
18/12/2008
163
L'objectif est de créer un environnement socio-économique favorable au développement des entreprises et de l'emploi, dans une région frappée par le taux de chômage le plus élevé de France. Cette action doit également contribuer à l'amélioration de l'image de notre région en matière de dynamisme et favoriser l'intérêt apporté par des investisseurs extérieurs.
18/12/2008
164
Le dispositif a été conçu en Belgique, pour le développement de la région campinoise (Flandre), puis dupliqué dans plusieurs régions européennes, dont 6 françaises. La structure qui porte le projet en Languedoc Roussillon est l'Association pour le Développement des Entreprises Industrielles qui regroupe 30 entreprises.
18/12/2008
165
L'initiative de cette démarche revient au Préfet de la Région Languedoc Roussillon et au sous-préfet de Béziers. Le comité de pilotage réunit le sous-préfet, la DRIRE, la DRTE, la DRCE, le Conseil régional, le conseil général, Languedoc Roussillon Prospection, les mairies des villes concernées, la Banque de France, la CCI, la Chambre des métiers, le MEDEF, le comité d'initiative local, le comité d'expansion économique, et une association d'avocats.
18/12/2008
166
Le Languedoc Roussillon est la région de France la plus touchée par le chômage et occupe la dernière place en termes de PIB par habitant. Le tissu industriel souffre de son isolement : les entreprises, majoritairement de petite taille (80% de moins de 40 salariés), sont peu tournées vers le marché national et a fortiori international, ce qui freine leur développement. Les représentants de l'Etat ont voulu, par la mise en place de ce dispositif qui a déjà fait ses preuves dans d'autres régions européennes, développer la performance des PME locales en aidant les chefs d'entreprises à optimiser leurs outils, systèmes, méthodes et structures de Gestion et de Management et à définir et mettre en ouvre des projets de développement pour favoriser l'emploi au niveau local.
18/12/2008
Ce site utilise des cookies + OK